À surveiller: Canadien Pacifique Kansas City, GM et Alphabet

Publié le 26/10/2023 à 10:20

À surveiller: Canadien Pacifique Kansas City, GM et Alphabet

Publié le 26/10/2023 à 10:20

Par lesaffaires.com
Un train du CP

CPKC a abaissé ses prévisions pour l'exercice 2023. (Photo: 123RF)

 

Que faire avec les titres de Canadien Pacifique Kansas City, General Motors et Alphabet? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Canadien Pacifique Kansas City (CP, 96,20$): l’entreprise n’est pas immunisée aux changements macroéconomiques

Le transporteur ferroviaire de marchandises Canadien Pacifique Kansas City (CPKC) a fait état de résultats financiers au troisième trimestre qui ont soulevé des inquiétudes chez Benoit Poirier, analyste à Valeurs mobilières Desjardins.

«Nous avons deux inquiétudes à l’approche de 2024: la demande des consommateurs pour le transport intermodal et les volumes plus faibles de céréales. Dans le second cas, les marchés n’ont pas pleinement intégré la nouvelle», estime-t-il.

L’analyste continue de penser que la prévision du consensus, qui mise sur une croissance de 21% du bénéfice par action l’an prochain, devra être revue à la baisse, étant trop optimiste. Il mise sur une croissance de 14% à 4,35 $.

Benoit Poirier souligne que les revenus du troisième trimestre ont atteint 3,34 G$, ce qui est relativement conforme à la prévision du consensus de 3,36 G$. Le bénéfice par action ajusté, qui exclut d’importants éléments comptables liés à l’acquisition de Kansas City Southern, a été de 0,92 $, conforme aux attentes de l’analyste de Desjardins et tout juste au-dessus du consensus de 0,91 $.

L’entreprise a réduit ses prévisions de bénéfices pour 2023, qui devrait être «stable ou en légère hausse» par rapport à 2022. Auparavant, l’entreprise misait sur une augmentation de 5%.

«Au quatrième trimestre, CPKC s’attend à des revenus par tonne-mille en hausse de 4-5% sur un an avec un ratio d’exploitation inférieur à 60%, alors qu’elle va bénéficier d’une réduction de 1000 postes à travers ses activités», raconte l’analyste.

En incluant ces éléments et en présumant que le carburant procurera un léger vent de dos à l’entreprise au quatrième trimestre, l’analyste se dit confiant que CPKC atteindra sa cible annuelle et prévoit une croissance de 1% du bénéfice par action.

Il conserve sa recommandation d’achat sur le titre de Canadien Pacifique Kansas City, mais réduit légèrement son cours cible sur un an, qui passe de 109 $ à 108 $. Il fonde son cours cible sur une moyenne de trois ratios: 20,5 fois le bénéfice par action prévu en 2025 (était de 21 fois); 13,75 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) par action prévu en 2025 (était de 14 fois) et une valeur actualisée des flux de trésorerie de 118,32 $ par action.

Denis Lalonde

 

General Motors (GM, 29,01 $US) : une grève qui coûte cher

Sur le même sujet

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

23/02/2024 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour le 23/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.