La baisse du PIB par habitant ne doit pas inquiéter, mais... EXPERT. Depuis 2020, soit au début de la pandémie, le PIB par habitant a diminué de 1,3% par année au Canada.
Une menace économique appelée Trump EXPERT. Son potentiel retour à la Maison-Blanche n'est pas de bon augure pour l'économie québécoise.
Les taux baisseront, enfin! EXPERT. Il faut toutefois s’attendre à ce que les taux d’intérêt restent encore stables à 5% jusqu’à l’été 2024.
2024: une économie à deux vitesses EXPERT. L’économie québécoise commencera la nouvelle année comme elle a terminé la précédente.
La (surprenante) vigueur de l'économie américaine EXPERT INVITÉ. La même politique de resserrement monétaire n'a pas eu le même effet au États-Unis et au Canada.
Récession: voir le verre à moitié plein EXPERT INVITÉ. Il y a une différence importante entre la situation actuelle et une récession marquée.
Le manque de productivité nuit à votre entreprise EXPERT. L'immigration n'est pas la seule solution à votre problème de main-d’œuvre.
Hausse des taux d'intérêt: la confiance s'effrite OPINION. La confiance des dirigeants d'entreprise est ébranlée.
Le ciel s'assombrit EXPERT INVITÉ. L'économie ne risque pas pour autant de s’effondrer et d’entrer en récession.
Comment survivre à une explosion des coûts de 600% OPINION. Les entreprises qui optent pour ces solutions sont plus susceptibles d'afficher une profitabilité élevée.

À propos de ce blogue

Pierre Cléroux est vice-président à la recherche et économiste en chef de la Banque de développement du Canada.

Pierre Cléroux

Blogues similaires

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

13/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Mise à jour économique: nuages gris à l'horizon

BLOGUE INVITÉ. Pour la première fois depuis 2008, l’économie du Québec pourrait plonger en récession.