Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.
Pénurie d’essence: le ­Québec ne vit pas dans une bulle CHRONIQUE. Même si le contexte québécois diffère du contexte britannique, le Québec ...
Comment bâtir des rapports de force face à la Chine ANALYSE. Le Canada doit cesser de se comporter comme un herbivore dans un monde de carnivores, et montrer les dents.
C'est votre plus grand risque d'affaires, mais vous refusez de le voir (2) ANALYSE. Un nombre grandissant d'investisseurs et d'entreprises disent que le risque climatique doit être LA priorité.
En Allemagne: une élection cruciale pour l’Europe et le monde ZOOM SUR LE MONDE. L’élection générale du 26 septembre, en Allemagne, marque la fin d’un cycle politique...
Une frontière plus fluide depuis le 11 septembre 2001 ZOOM SUR LE MONDE. Cinq ans après les attentats, je voulais voir comment se déroulait un passage à la frontière.
La Chine manufacturière manque de plus en plus de bras ANALYSE. Cette situation incite des entreprises à hausser les salaires, à s’automatiser ou à délocaliser la production.
Afghanistan: cinq risques géopolitiques à surveiller ANALYSE - Le retour des talibans au pouvoir en Afghanistan crée des ondes de choc qui auront assurément des impacts.
Les États-Unis peuvent-ils concurrencer les nouvelles routes de le soie? ANALYSE. La Chine investira jusqu'à 1 300 G$US d'ici 2027; le projet du G7 ne prévoit que des «centaines de milliards».
Scandium: le Québec conteste l’oligopole de la Chine et de la Russie ANALYSE. La nouvelle usine d'oxyde de scandium de Rio Tinto Fer et Titane à Sorel-Tracy chambardera le marché mondial.

À propos de ce blogue

Dans son analyse Zoom sur le monde, François Normand traite des enjeux géopolitiques qui sont trop souvent sous-estimés par les investisseurs et les exportateurs. Journaliste au journal Les Affaires depuis 2000 (il était au Devoir auparavant), François est spécialisé en commerce international, en entrepreneuriat, en énergie & ressources naturelles, de même qu'en analyse géopolitique. François est historien de formation, en plus de détenir un certificat en journalisme de l’Université Laval. Il a réussi le Cours sur le commerce des valeurs mobilières au Canada (CCVM) de l’Institut canadien des valeurs mobilières et il a fait des études de 2e cycle en gestion des risques financiers à l’Université de Sherbrooke durant 15 mois. Actuellement, il est inscrit au MBA à temps partiel à l'Université de Sherbrooke. Depuis une vingtaine d’années, François a réalisé plusieurs stages de formation à l’étranger: à l’École supérieure de journalisme de Lille, en France (1996); auprès des institutions de l'Union européenne, à Bruxelles (2002); auprès des institutions de Hong Kong (2008); participation à l'International Visitor Leadership Program du State Department, aux États-Unis (2009). En 2007, il a remporté le 2e prix d'excellence Caisse de dépôt et placement du Québec - Merrill Lynch en journalisme économique et financier pour sa série « Exporter aux États-Unis ». En 2020, il a été finaliste au prix Judith-Jasmin (catégorie opinion) pour son analyse « Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde? ».

François Normand