Bombardier ne perd pas sa cible des yeux


Édition du 21 Février 2024

Bombardier ne perd pas sa cible des yeux


Édition du 21 Février 2024

Par Denis Lalonde

(Photo: Getty Images)

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties. Dans ce numéro, Bombardier. Choisissez votre camp!

 

Optimiste

  • Seth M. Seifman, de JP Morgan, affirme que Bombardier (BBD.B, 52,89 $) reste engagée à réduire son endettement et il ne serait pas surpris que sa cote de crédit soit relevée à BB dans un avenir rapproché (ce qui sous-entend une amélioration de trois échelons). Son cours cible sur un an reste à 75 $.

  • Bombardier a livré 138 avions en 2023, ce qui est conforme aux prévisions de l’entreprise. La taille de son carnet de commandes a reculé de 4 % sur un an, mais reste en bonne santé, explique Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, qui conserve sa recommandation de «surperformance»et son cours cible sur un an de 94 $.

  • «Même si l’entreprise générera moins de flux de trésorerie libres que prévu cette année, Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, juge l’atteinte des cibles pour 2025 atteignables. Il garde sa recommandation de «surperformance», mais réduit son cours cible sur un an, qui passe de 98 $à 95 $.

 

 

Pessimiste

  • En 2024, Bombardier prévoit générer entre 100 et 400 millions de dollars (M $) de flux de trésorerie libres, alors que le consensus des analystes misait sur une performance de 565 M $, explique Fadi Chamoun, de BMO Marchés des capitaux, qui garde malgré tout son cours cible sur un an de 85 $.

  • «L’équipe de direction de Bombardier est confiante de pouvoir atteindre ses cibles de 2025, mais nous adoptons une approche plus conservatrice», raconte Benoît Poirier, de Valeurs mobilières Desjardins. Il s’attend à ce que Bombardier génère des flux de trésorerie de 753 M $US en 2025, alors que la cible de l’entreprise est, au minimum, de 900 M $US. Son cours cible sur un an passe de 104 $ à 96 $.

  • «Nous avons prudemment réduit nos prévisions de flux de trésorerie et de marge bénéficiaire sous les cibles (inchangées) de l’entreprise pour 2025», ajoute Konark Gupta, de la Banque Scotia. Il réduit son cours cible sur un an, qui passe de 90 $ à 85 $.

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

À surveiller: Bombardier, Cascades et Apple

12/04/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Bombardier, Cascades et Apple? Voici des recommandations d’analystes.

À surveiller: Alphabet, Tilray et le CN

11/04/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres d'Alphabet, Tilray et le CN? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.