À surveiller: Corus entertainment, Barrick gold et Gildan

Publié le 17/04/2024 à 10:37

À surveiller: Corus entertainment, Barrick gold et Gildan

Publié le 17/04/2024 à 10:37

(Photo: La Presse Canadienne)

Que faire avec les titres de Corus entertainment, Barrick gold et Gildan? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

 

Corus Entertainment (CJR.B : 0,54 $) : les revenus continueront de chuter, selon BMO

Les trimestres se suivent et se ressemblent pour Corus, qui a encore annoncé cette semaine des résultats rédigés à l’encre rouge. Cette fois, pour son deuxième trimestre de l’exercice 2024, le groupe de médias de Toronto a affiché une perte de 9,8 millions de dollars (M$) et des revenus en baisse de 13%.

Ce sont tous les segments de marchés du groupe qui sont en chute libre, ce qui laisse les analystes de la Banque de Montréal dubitatifs quant aux finances du groupe dans les années à venir. «Les perspectives demeurent sombres alors que les facteurs macroéconomiques, la concurrence et la réglementation pèsent lourd sur cette industrie», écrit l’analyste Tim Casey.

«L’incertitude continue quant à la réglementation et cela ajoute des vents contraires structuraux. Il y a de nombreux enjeux de réglementation qui demeurent avec le CRTC et cela a un effet sur toute l’industrie de la radiodiffusion et des télécommunications», ajoute Tim Casey.

Les pertes du dernier trimestre demeurent toutefois inférieures à celles de la période correspondante l’année dernière, qui étaient de 15 M$. Différentes grèves à Hollywood avaient alors mis sur pause la production de séries sur lesquelles Corus misait pour augmenter ses revenus publicitaires. Le déclin de la publicité à la télévision s’est toutefois poursuivi au dernier trimestre avec une baisse de 12%.

«Par rapport au capital, la priorité de Corus demeure la réduction de sa dette, actuellement de 3,6 fois les revenus des 12 derniers mois. Cela requiert une proportion significative de ses flux de trésorerie», souligne l’analyste.

«Nous gardons notre recommandation de performance égale au secteur à propos de Corus, en raison de son exposition à ses médias traditionnels en télévision et à la radio. Nous croyons qu’il y a encore des risques en lien avec les incertitudes économiques, le déclin de la publicité traditionnelle et son effet sur les revenus, ainsi que l’incertitude à propos de sa programmation qui subit encore les contrecoups des grèves à Hollywood. Pour ces raisons, nous nous attendons à ce que les bénéfices avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement en 2024 et 2025 demeurent sous les niveaux d’avant la COVID-19», dit Tim Casey.

Son cours cible sur un an reste à 0,80 $.

 

Dominique Talbot


Barrick Gold (ABX, 23,12$): une production plus basse au premier trimestre

Sur le même sujet

À surveiller: Innergex, Nvidia et Bombardier

23/05/2024 | Matthieu Hains et Dominique Talbot

Que faire avec les titres d'Innergex, Nvidia et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

Parlons obligations

16/05/2024 | Pierre Théroux

SE LANCER EN BOURSE. On entend rarement parler du rendements des obligations et autres titres à revenu fixe.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.