BRP: les analystes ont déjà les yeux tournés vers l'exercice 2026


Édition du 10 Avril 2024

BRP: les analystes ont déjà les yeux tournés vers l'exercice 2026


Édition du 10 Avril 2024

Par Denis Lalonde

(Photo: 123RF)

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties. Dans ce numéro, BRP. Choisissez votre camp!

 

Optimiste

  • En émettant des prévisions inférieures aux attentes pour son exercice 2025, la direction de BRP a choisi de «retirer le diachylon d’un coup sec», estime Benoit Poirier, de Valeurs mobilières Desjardins. Il prévoit que le bénéfice par action reculera à 7,87$ cette année, avant de rebondir à 11,48 $ en 2026. Son cours cible sur un an passe de 112$ à 137 $.

  • L’environnement macroéconomique difficile et l’aversion des investisseurs pour les titres cycliques ont brouillé une performance impressionnante, estime Martin Landry, de Stifel. Les volumes de ventes de BRP ont progressé de 35% par rapport à leurs niveaux pré-COVID. Son cours cible sur un an passe de 100$ à 112 $.

  • BRP a constamment «surperformé» l’industrie nord-américaine des véhicules récréatifs en gagnant deux points de pourcentage de part de marché durant l’exercice 2024, explique Mark Petrie, de Marchés des capitaux CIBC. Son cours cible sur un an passe de 106 $ à 110 $.

 

 

Pessimiste

  • BRP (DOO, 100,36 $) va réduire sa production de motoneiges de 30 % après un hiver difficile et peu enneigé, ce qui aura un effet négatif de 1,25 $sur son bénéfice par action en 2025. Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, conserve malgré tout son cours cible sur un an de 105 $.

  • La direction de BRP prévoit que les offres promotionnelles auront un effet négatif de 50 points de pourcentage sur les résultats financiers de l’exercice 2025, qui s’ajoutera à un vent contraire de 200 points de pourcentage en 2024, raconte Jonathan Goldman, de la Banque Scotia, qui garde son cours cible sur un an de 105 $.

  • Pour son exercice 2025, BRP anticipe des revenus de 9,1 à 9,5 milliards de dollars (de-12 % à-8 % sur un an) et un bénéfice par action de 7,25 $ à 8,25 $ (de-35 % à -26 % sur un an), note Tristan M. Thomas-Martin, de BMO Marchés des capitaux. Il garde son cours cible sur un an de 115 $.

 

Sur le même sujet

Bourse: Luc Girard analyse la situation chez Dollarama et BRP

12/04/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres de Dollarama et BRP on bien fait récemment, mais la situation peut-elle durer?

À surveiller: Air Canada, BRP et Cascades

01/04/2024 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Air Canada, BRP et Cascades? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.