À surveiller: Bombardier, Dollarama et Canadien Pacifique

Publié le 25/04/2024 à 11:17

À surveiller: Bombardier, Dollarama et Canadien Pacifique

Publié le 25/04/2024 à 11:17

Par Matthieu Hains

Éric Martel, président et chef de la direction, Bombardier (Photo: Les Affaires)

Que faire avec les titres de Bombardier, Dollarama et du Canadien Pacifique? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

 

Bombardier (BBD.B, 59,80$): moins de livraisons que prévu, mais la demande reste bonne

Bombardier a publié ce matin ses résultats pour le premier trimestre, l’entreprise affiche un chiffre d’affaires de 1,281 milliard de dollars (G$), en glissement annuel de -12%.

Les livraisons d’avions ont été de 20 au cours du trimestre par rapport à 22 au même trimestre l’année dernière.

Lire aussi - Bombardier: les 12 travaux d'Éric Martel

Bien que les livraisons d’avions aient été moins importantes au premier trimestre, la direction a réitéré son objectif de 150-155 livraisons pour l’ensemble de l’année.

Les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) ajustés se sont élevés à 205 millions de dollars (M$) pour un bénéfice par action ajusté de 0,36$.

Cameron Doerksen de la financière Banque Nationale s’attendait à un chiffre d’affaires de 1,407G$, à la livraison de 24 appareils, à un BAIIA de 208M$ et à un bénéfice par action (BPA) de 0,22$.

Les prévisions financières restent également inchangées: 8,4 à 8,6G$ de chiffre d’affaires, un BAIIA compris entre 1,30 et 1,35G$.

L’utilisation du flux de trésorerie disponible au premier trimestre a également été plus élevée que prévu, mais la direction prévoit toujours un flux de trésorerie disponible de 100 à 400M$ en 2024 et de 900M$ en 2025, ce qui semble encore réalisable, selon Cameron Doerksen.

Le carnet de commandes s’élevait à 14,9G$ à la fin du premier trimestre, contre 14,2G$ à la fin du dernier trimestre, et le rapport commandes-facturation était de 1,6. Il n’y a eu aucune annulation au cours du trimestre.

La direction de Bombardier indique que la demande de nouveaux avions à réaction reste saine, avec davantage de commandes pour les avions à réaction du modèle Global au 1er trimestre.

En outre, l’activité aérienne mondiale sur les modèles de jets Bombardier est en hausse de 7% en glissement annuel, ce que l’analyste de la Nationale considère comme un indicateur solide que l’activité des commandes devrait rester soutenue.

Cameron Doerksen maintient sa cote de «surperformance» sur le titre de Bombardier, mais a réduit son cours cible à 92,00$, contre 95,00$ précédemment.

«Nous voyons des progrès constants vers l’atteinte des objectifs financiers de l’entreprise pour 2025, soutenus par des conditions toujours saines sur le marché final des jets d’affaires qui, selon nous, entraîneront en fin de compte une hausse importante du cours de l’action», conclut l’analyste de la financière Banque Nationale.

 

À SUIVRE: Dollarama (DOL, 115,57$): la forte croissance de Dollarcity

 

Sur le même sujet

Le PDG de Bombardier tacle les gouvernements

Mis à jour le 05/06/2024 | Dominique Talbot

«S’il y a une stratégie, je ne l’ai pas vue. J’en ai entendu parler, mais j’aimerais ça la lire», a déclaré Éric Martel.

À surveiller: Stingray, Coveo Solutions et Bombardier

05/06/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Stingray, Coveo Solutions et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.