Hot-dogs ou charcuterie? La hausse des coûts façonne les choix chez Walmart

Publié le 16/08/2022 à 10:57, mis à jour le 16/08/2022 à 16:36

Hot-dogs ou charcuterie? La hausse des coûts façonne les choix chez Walmart

Publié le 16/08/2022 à 10:57, mis à jour le 16/08/2022 à 16:36

Par AFP

Pour Neil Saunders de GlobalData, le trimestre meilleur que prévu de Walmart ne doit pas masquer des problèmes de fond. (Photo: 123RF)

NEW YORK — Avec une inflation proche de niveaux jamais vus depuis 40 ans, les Américains à revenu élevé se sont tournés vers Walmart pour réduire les coûts d’épicerie tandis que les clients à faible revenu de la chaîne ont remplacé les charcuteries par des hot-dogs et du thon en conserve.

Cela a stimulé les ventes de Walmart aux États-Unis au deuxième trimestre, a rapporté la société mardi, mais le ralentissement d’un bout à l’autre du spectre social a réduit les marges bénéficiaires.

Les choix que les Américains font quant à l’endroit où ils achètent de la nourriture et ce qu’ils mangent obligent Walmart à réduire les prix et à éliminer d’énormes stocks d’éléments que les clients réclamaient pendant la pandémie: téléviseurs, vêtements décontractés, articles de sport et une foule d’autres articles non considérés comme essentiels.

«Nous sommes ravis de voir plus de clients choisir Walmart pendant cette période d’inflation, indique le directeur général Doug McMillon. Les mesures que nous avons prises pour améliorer les niveaux de stocks aux États-Unis, ainsi qu’un mélange plus important de ventes dans l’épicerie, ont exercé une pression sur la marge bénéficiaire.»

Cette année, les détaillants ont dû rester informés des habitudes d’achat considérablement modifiées à la fois par la hausse des coûts et par les consommateurs qui préfèrent dépenser de l’argent à l’extérieur de la maison à mesure que la pandémie s’atténue.

Le détaillant a dépassé les attentes de Wall Street et les ventes dans les magasins ouverts depuis au moins un an ont augmenté de 6,5% alors que de plus en plus d’Américains cherchaient à réduire leurs dépenses de diverses manières grâce à Walmart.

Après avoir été pris au dépourvu par la rapidité avec laquelle ses clients ont changé leurs habitudes, Walmart indique progresser dans l’élimination des stocks excédentaires, même si cela reste un problème. La société a souligné mardi que la baisse des bénéfices qu’elle prévoyait il y a à peine un mois serait inférieure à ce qu’elle craignait.

Les actions de Walmart ont bondi de près de 6% mardi.

Walmart, établie à Bentonville, en Arkansas, est parmi les premiers grands détaillants à publier des résultats trimestriels et est considérée comme un baromètre crucial des dépenses compte tenu de sa taille et de l’étendue de sa clientèle.

Walmart a choqué Wall Street il y a trois semaines en abaissant ses perspectives de bénéfices pour la première fois depuis 2015 et les actions d’une entreprise qui a prospéré pendant la pandémie ont chuté de 10%.

L’avertissement faisait suite à l’annonce le mois précédent par Target, une autre superstar de la pandémie, qu’elle annulait des commandes des fournisseurs alors que son inventaire s’accumulait, puisque les consommateurs ne voulaient plus dépenser pour modifier le mobilier de leur maison.

Les ventes de vêtements décontractés, de téléviseurs et d’autres appareils électroniques ont stagné alors que les gens ont recommencé à aller au restaurant et à des spectacles ou à voyager.

Preuve d’un énorme changement de consommation: les ventes des marques privées d’épicerie, qui sont généralement moins chères, ont doublé du premier au deuxième trimestre.

Walmart a annulé des milliards de dollars de commandes pour égaliser ses stocks et estime désormais que seulement 15% environ de la croissance totale de ses stocks au cours du deuxième trimestre est supérieure aux niveaux optimaux.

La situation s’est quelque peu stabilisée au fil du trimestre, précise Walmart. La chaîne a vu l’afflux de nouveaux clients et la baisse des prix de l’essence au cours des dernières semaines a apporté un certain soulagement. De fortes dépenses pour la rentrée scolaire ont aidé.

Walmart a engrangé 5,15 milliards de dollars (G$) US, soit 1,88$ US par action ou 1,77$ US hors coûts et frais ponctuels. Cela a facilement battu les 1,62$ US par action que Wall Street recherchait, selon FactSet.

Cela dépasse le bénéfice de l’an dernier de 4,27G$ US.

Les ventes ont augmenté de 8,4% pour atteindre 152,86G$ US, dépassant les prévisions des analystes du secteur.

Walmart s’attend désormais à ce que le bénéfice d’exploitation ajusté consolidé diminue de 9% à 11% pour l’année, une amélioration par rapport aux prévisions antérieures de la société de 11% à 13%.

Les actions ont augmenté de 7,13$ US à 139,77$ US par action en fin de matinée.

Sur le même sujet

Titres en action: Pfizer, BioNTech, Banque Scotia

Mis à jour le 26/09/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Victoire de Giorgia Meloni: les investisseurs entre inquiétude et attentisme

26/09/2022 | AFP

L’extrême droite fait une nouvelle percée en Europe avec la victoire de Giorgia Meloni de dimanche en Italie.

À la une

Choisir la collaboration plutôt que les profits

Il y a 19 minutes | Éliane Brisebois

Le modèle des communs, c'est sortir de l'idée qu'on peut faire de l'argent sur des besoins de subsistance.

Mondial-2022: aller ou pas au Qatar? L'onéreux dilemme des commanditaires

12:52 | AFP

Est-il opportun pour une marque de s’afficher au Mondial-2022?

Vous devez faire 80 000$ de revenus pour vous incorporer

BLOGUE INVITÉ. À quel moment dois-je incorporer mes activités d’exploitation?