Bombardier augmentera la cadence de production

Publié le 08/02/2024 à 07:57

Bombardier augmentera la cadence de production

Publié le 08/02/2024 à 07:57

Par Dominique Talbot

(Photo: Getty Images)

Bombardier a enregistré des revenus de 3,062 milliards pour son dernier trimestre de 2023, des résultats largement supérieurs à ceux de la même période l’année dernière, qui étaient de 2,655 milliards. L’avionneur québécois compte maintenant augmenter de manière significative ses livraisons d’appareils en 2024, a-t-il fait savoir jeudi matin.

L’entreprise termine aussi 2023 avec un bénéfice net de 215 millions, soit 2,15 $ par action, en baisse par rapport au 241 millions un an plus tôt (2,40 par action).

Maintenant que l’exercice financier de 2023 est terminé, la société annonce qu’elle a enregistré des revenus de 8 milliards pour celui-ci, une augmentation de 16% par rapport à 2022. Elle explique que la hausse est notamment attribuable à la hausse du nombre de livraisons d’avions et de revenus «sans précédent» de 1,75 milliard tirés de ses activités de service après-vente.

D’ailleurs, sur cette lancée, Bombardier comte livrer de 150 à 155 appareils en 2024, une augmentation significative par rapport aux 138 qui sont sortis de ses installations en 2023.

«Nos avions Global ont battu de nombreux records de vitesse en 2023, mais ce ne sont pas les seuls records que nous avons établis l’an dernier. Notre équipe s’est mobilisée pour porter nos revenus et notre résultat net à des niveaux inédits, les revenus des services après-vente ont battu des records et le nombre de livraisons n’a jamais été aussi élevé depuis le recentrage de nos activités en 2021», a commenté Éric Martel, président et chef de la direction de Bombardier.

Le bénéfice net ajusté de l’avionneur s’est quant à lui largement bonifié à la fin de l’exercice. Il s’est arrêté à 445 millions de dollars, soit 4,24 dollars par action. Bien loin de la perte nette de 148 millions de l’année 2022. Grâce à ses résultats, les flux de trésorerie générés par les activités de l’entreprise ont atteint 257 millions.

«Notre remarquable performance, tant au niveau des revenus que du résultat net, inclut le ratio de levier financier le plus bas depuis des années. Aujourd’hui, nous avançons avec confiance : nos prévisions pour 2024 reflètent la croissance continue des trois dernières années et notre engagement ferme à atteindre nos objectifs à long terme», dit Éric Martel.

L’entreprise tiendra une téléconférence avec les analystes jeudi matin.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Bombardier, Cascades et Apple

12/04/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Bombardier, Cascades et Apple? Voici des recommandations d’analystes.

À surveiller: Alphabet, Tilray et le CN

11/04/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres d'Alphabet, Tilray et le CN? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Budget fédéral 2024: Ottawa pige 19,4G$ dans les poches des ultrariches et des entreprises

16/04/2024 | Denis Lalonde

BUDGET FÉDÉRAL 2024. La mesure devrait servir à éponger le déficit de 39,8 G$ prévu pour 2024-2025.

Budget fédéral 2024: Ottawa veut encourager les régimes de retraite à investir au Canada

16/04/2024 | Denis Lalonde

BUDGET FÉDÉRAL 2024. Ottawa veut inciter les régimes de retraite à investir au pays, mais sans y consacrer d’argent.

Ce budget écrit à l'encre rouge foncé ne fera pas que des heureux

16/04/2024 | Sandra Aubé

EXPERTE INVITÉE. Les contribuables les mieux nantis passent à la caisse.