À surveiller: BCE, WSP et Bombardier

Publié le 03/05/2024 à 09:46

À surveiller: BCE, WSP et Bombardier

Publié le 03/05/2024 à 09:46

Par Charles Poulin

La direction de Bombardier a l'ambition de générer environ 50% des revenus totaux de ses secteurs à plus forte marge, dont celui de la défense. (Photo: Bombardier)

Que faire avec les titres de BCE, WSP et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

BCE (BCE, 45,76$): revenus un peu plus légers au premier trimestre

BCE a dévoilé des revenus un peu « légers » aux yeux de la Financière Banque Nationale au premier trimestre.

Les revenus se sont chiffrés à 6,011 G$, avec le secteur des équipements sans-fil qui ont contrebalancé des revenus des services moins élevés que prévu, souligne l’analyste Adam Shine. Ce chiffre s’avère plus « léger » que la prévision de la Banque Nationale (6,028 G$) et le consensus du marché (6,036 G$).

À l’inverse, le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) a battu les prévisions de la Banque Nationale (2,547 G$) et du marché (2,542 G$) en s’arrêtant à 2,565 G$. Le bénéfice par action, lui, a été de 0,72$ (0,70$ pour la Banque Nationale, 0,69$ pour le marché).

Les dépenses d’investissement de capital ont été de 1,002 G$, soit légèrement sous ce que la Banque Nationale (1,008 G$) entrevoyait, mais supérieur au consensus du marché (989 M$). Le flux de trésorerie s’est arrêté à 85 M$.

BCE a de plus ajouté 45 000 clients sans-fil à forfait et les revenus moyens par client sont restés les mêmes qu’auparavant (58,14$).

Comme l’avait indiqué l’entreprise au quatrième trimestre de 2023, la restructuration qui prendra place en 2024 impliquera l’élimination de 4800 postes (9% de la force de travail totale) qui devraient permettre des économies entre 150 M$ et 200 M$ en 2024 puis de 250 M$ annuellement par la suite. Les coûts de la restructuration sont évalués à 400 M$.

Le partenariat stratégique avec Best Buy, annoncé le 18 janvier, verra 165 anciens magasins La Source renommés « Best Buy Express », tandis que les 105 autres et le siège social seront tout simplement fermés. Cela implique la disparition de 300 M$ en revenus en 2024.

La Financière Banque Nationale maintient sa prévision de surperformance du titre de BCE face à son secteur d’activités ainsi que son cours cible de 53$.

 

WSP Global (WSP, 216,31$): un calendrier inhabituel qui aura des répercussions

Sur le même sujet

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

Il y a 45 minutes | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour à 17:19 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.