Travailler de la maison, ou du Maroc

Publié le 14/05/2024 à 12:30, mis à jour le 14/05/2024 à 12:31

Travailler de la maison, ou du Maroc

Publié le 14/05/2024 à 12:30, mis à jour le 14/05/2024 à 12:31

Par Katia Tobar

Journée JEDI au Monastère des Augustines à Québec. «On en a profité pour faire un atelier sur la cohérence cardiaque et la respiration, en plus de manger dans le réfectoire historique où les sœurs allaient prendre les repas.» (Photos: courtoisie Ancia)

Dans la série hebdomadaire automnale POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL, Les Affaires met de l’avant les meilleures pratiques de l’un et l’autre des camps, afin de rallier à leur position leurs salariés et de faire prospérer l’organisation. Suivez le débat!

 

Qui: Michel Rouleau, président

Entreprise: Ancia

Secteur: recrutement

10 à 50 employés

 

Quelle formule a été adoptée?

Hybride. Notre politique de travail est très flexible.

 

Décrivez-nous où travaillent habituellement les employés:

Les employés sont en télétravail, ou dans nos bureaux à Lévis ou en télémigration, depuis nos bureaux à Marrakech, au Maroc.

 

Était-ce la formule appliquée avant février 2020?

Non, avant nous étions 100% du temps au bureau. Mais quand j’ai racheté l’entreprise il y a 6 ans, j’ai numérisé les processus afin de que l’on puisse travailler de partout dans le monde. Quand la pandémie a éclaté, nous étions prêts. Après la pandémie, nous avons décidé de réduire notre espace de travail et de nous installer dans un local plus petit.

 

Pourquoi avez-vous choisi cette formule?

Cela a toujours fait partie de mes valeurs et de ma vision du travail, même avant de racheter l’entreprise, de faire en sorte qu’on puisse faire notre travail de partout dans le monde. Nous avions déjà un pigiste en Tunisie avant la pandémie. Après la pandémie, nous avons profité du retour au Maroc d’une de nos employés pour officialiser la télémigration et avons ouvert un bureau à Marrakech. Aujourd’hui, nos employés recrutés au Maroc travaillent depuis nos bureaux là-bas, tout comme les employés recrutés pour nos clients.

On offre aussi à nos employés du Québec d’aller travailler quelques semaines à nos bureaux de Marrakech, s’ils le souhaitent. Une belle façon de rencontrer l’équipe là-bas et de vivre la culture du Maroc.

 

Quels sont les facteurs, les politiques et les dispositions qui font en sorte que cette formule fonctionne pour votre entreprise?

Nous avons un point de contact le lundi matin au cours duquel nous racontons nos fins de semaine, et discutons de nos objectifs de la semaine. Les équipes sont autogérées et nous communiquons via Teams. Nous avons transposé nos rituels de bureaux dans des canaux Teams. Par exemple, on a créé un canal pour souligner les bons coups de la semaine.

Une fois par mois, nous organisons notre journée à présence obligatoire JEDI (journée pour l’équipe, le développement et l’innovation). Nous louons dans la région de Québec un chalet ou un vignoble et cette journée est consacrée au codéveloppement et à la présentation des résultats du mois. On profite du lunch et d’un 5 à 7 pour connecter et jaser. Ce sont des moments de partage entre collègues. J’ai même mes employées-mamans qui, pendant leur congé de maternité, viennent volontairement nous rejoindre dans l’après-midi. C’est une façon pour elles de rester en contact avec les projets de l’entreprise et leurs collègues. Nous avons dessiné un logo pour cette journée.

(Photo: courtoisie)

 

Nous organisons aussi des activités sociales à présence facultative, comme des sorties au laser tag.

Le principal défi que nous avons rencontré a été celui de la formation en télémigration. Mais l’installation de l’équipe sur place a permis d’améliorer les processus d’intégration, pour nous, mais aussi pour nos clients, qui sont des PME d’ici qui engagent là-bas. Cela fait partie de nos services de faire vivre la culture d’entreprise de nos clients là-bas, en envoyant des hoodies de l’organisation par exemple, ou en commandant de la pizz aussi là-bas, si nous célébrons un événement ici.

 

Au cours des prochains mois, l’organisation du travail changera-t-elle?

Non

 

Quelle est votre position à l’égard du télétravail, du présentiel et du mode de travail hybride?

Je pense qu’il va y avoir un clivage de plus en plus marqué dans le futur. Les entreprises vont de plus en plus se positionner en faveur du télétravail ou du présentiel, les candidats aussi vont se positionner. Celles qui vont proposer du télétravail à 100% vont avoir un avantage concurrentiel sur les autres entreprises.

Moi je suis le gars qui prône le télétravail, mais qui travaille au bureau. Je suis au bureau 5 jours par semaine. Parfois, je suis tout seul, c’est pas grave, je mets la musique un peu plus fort.

 

Partagez à votre tour votre opinion avec nos lecteurs en remplissant ce formulaire:


Sur le même sujet

Optimiser l'espace pour plus de liberté

Mis à jour le 11/06/2024 | lesaffaires.com

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «On a conçu des zones de concentration, des zones de collaboration, et de repos.»

Le télétravail permet une «résilience» face aux crises à venir

Mis à jour le 21/05/2024 | Katia Tobar

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Trouver un équilibre entre les limites de l’organisation et les besoins des employés.»

À la une

Le visa de votre employé étranger va expirer, que faire pour le garder?

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Il est crucial de commencer les démarches avant la date d’expiration de son permis de travail.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour il y a 0 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.

Bourse: les gagnants et les perdants du 14 juin

Mis à jour il y a 10 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.