Bourse: Netflix, Microsoft et Alphabet sous la loupe de Marc L'Écuyer

Publié le 02/02/2024 à 07:30

Bourse: Netflix, Microsoft et Alphabet sous la loupe de Marc L'Écuyer

Publié le 02/02/2024 à 07:30

Le logo de Netflix sur un téléphone cellulaire et sur un écran de télévision.

Netflix est en train de gagner son pari de bloquer le partage de mots de passe et d'offrir des abonnements avec publicités, selon Marc L'Écuyer. (Photo: 123RF)

BALADO. Netflix (NFLX, 567,51$US) est en train de gagner son pari avec sa technologie qui empêche le partage de mots de passe et son offre d'abonnements avec publicités, estime Marc L'Écuyer, gestionnaire de portefeuille à Cote 100, qui possède des actions du numéro un mondial de la diffusion en continu.


Le titre de Netflix a d'ailleurs progressé de 15% depuis la publication, le 23 janvier, de ses résultats financiers du trimestre terminé le 31 décembre.

«Nous avons été surpris de la robustesse des résultats. Surtout de l'ajout de 13 millions d'abonnés, ce qui n'était pas arrivé depuis le début de la pandémie. Netflix a aussi laissé entendre que ses forfaits avec publicités étaient plus rentables que ses abonnements de base qui n'en contiennent pas», explique-t-il.

Selon lui, Netflix pourrait attirer de nouveaux producteurs de contenus. «On pourrait même voir des compétiteurs non rentables jeter l'éponge et transférer leurs contenus sur Netflix», dit-il.

Cote 100 ne possède pas d'actions de Microsoft (MSFT, 403,78$US) ni d'Alphabet (GOOGL, 141,16$US), ce qui n'empêche pas la société de surveiller de près les titres des deux géants américains de l'infonuagique et de l'intelligence artificielle.

Le titre de Microsoft s'est fait hésitant dans les deux séances qui ont suivi la publication des résultats trimestriels, le 30 janvier, alors que celui d'Alphabet a reculé un peu plus fortement.

Marc L'Écuyer soutient que malgré les bons résultats dévoilés par les deux entreprises, les analystes en voulaient encore plus. «La progression des titres de Microsoft et d'Alphabet depuis un an est surtout attribuable au phénomène de l'intelligence artificielle (IA). Il y a fort à parier que ces deux entreprises seront bien positionnées pour profiter de la croissance du secteur étant donné leur taille», juge-t-il.

Selon lui, les évaluations actuelles des titres reflètent déjà quelques années de croissance des bénéfices, bien qu'il concède qu'un haut niveau d'incertitude persiste quant à la capacité de monétiser l'IA.

À propos de ce blogue

Le blogue des Gestionnaires en action permet à des gestionnaires de portefeuille de commenter divers éléments de l'actualité boursière et financière qui retiennent l'attention.

Denis Lalonde
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Les autorités américaines de la concurrence déterrent la hache de guerre contre la tech

10:36 | AFP

L'agence fédérale de la concurrence a désormais cinq dossiers en cours contre les géants américains de la tech.

Concurrence: l'Union européenne cible Apple, Alphabet et Meta

25/03/2024 | AFP

L'Union européenne veut protéger l'émergence et la croissance de start-up et améliorer le choix offert aux utilisateurs.

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Nouveaux sommets des marchés: occasion d'investissement ou risque accru?

05/04/2024 | Richard Langevin

EXPERT INVITÉ. Quel investisseur n’a pas déjà rêvé de réintégrer le marché le 23 mars 2020 après le recul pandémique?

35 ans d'existence (4)

12/04/2024 | Philippe Leblanc

Le modèle «gagnant-gagnant-gagnant».