La VG conclut que le gouvernement fédéral n'a pas géré correctement ArriveCan

Publié le 12/02/2024 à 11:56

La VG conclut que le gouvernement fédéral n'a pas géré correctement ArriveCan

Publié le 12/02/2024 à 11:56

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral avait lancé l’application en avril 2020 afin de suivre les informations de santé et de contact des personnes qui arrivent au Canada pendant la pandémie de COVID−19. (Photo: La Presse Canadienne)

La vérificatrice générale du Canada conclut que le gouvernement n’a pas réussi à gérer correctement le développement coûteux de l’application ArriveCan.

Karen Hogan affirme qu’Ottawa n’a pas tenu compte de ses propres politiques et a fait grimper le coût du projet en s’appuyant sur des entrepreneurs externes.

Le gouvernement fédéral avait lancé l’application en avril 2020 afin de suivre les informations de santé et de contact des personnes qui arrivent au Canada pendant la pandémie de COVID−19.

Mme Hogan estime que l’application a coûté environ 59,5 millions de dollars (M$), mais elle soutient que la gestion du projet a été si mauvaise qu’il est impossible de connaître avec certitude le montant final.

La vérificatrice générale a découvert que le premier contrat ArriveCan était initialement évalué à seulement 2,35 M$. Mais elle souligne que le gouvernement n’a pas documenté les discussions initiales avec les entrepreneurs ni la raison pour laquelle il n’a pas eu recours à un processus d’appel d’offres dans ce dossier.

Le rapport indique qu’il y avait peu de preuves que les mises à jour de l’application avaient été testées avant leur lancement — et c’est peut−être la raison pour laquelle un problème a amené plus de 10 000 personnes à recevoir une ordonnance de quarantaine inutile.

Laura Osman, La Presse Canadienne

 

 

Sur le même sujet

«C’est juste des réseaux sociaux»

10/04/2024 | Katia Tobar

ALGORITHMES. Protégez-vous la santé mentale de vos gestionnaires de communauté?

Tous égaux face aux IA ?

26/03/2024 | Olivier Laquinte

EXPERT INVITÉ. On entend le plus souvent les trop optimistes et les trop pessimistes.

À la une

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

18:07 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.

Justin Trudeau sur l'Iran: «Nous soutenons le droit d'Israël de se défendre»

Israël a fermé son espace aérien samedi en prévision des attaques iraniennes.

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.