Aide à l’exportation record pour Investissement Québec

Publié le 26/05/2023 à 10:00

Aide à l’exportation record pour Investissement Québec

Publié le 26/05/2023 à 10:00

Par Emmanuel Martinez

«Pour un troisième exercice de suite, la performance d’Investissement Québec afin de faire rayonner le Québec à l’international fut sans précédent», a affirmé Guy LeBlanc, président-directeur général d’IQ. (Photo: courtoisie)

Les entreprises soutenues par Investissement Québec (IQ) n’ont jamais autant exporté que durant l’exercice 2022-2023, a annoncé vendredi matin la société d’État.

Elles ont engrangé 3,1 milliards de dollars (G$) en vente à l’extérieur de la province durant l’exercice qui s’est terminé le 31 mars 2023, contrairement à 1,01 G$ en 2018-2019. Près de 60% de ces revenus ont été réalisés aux États-Unis. 

Avec l’appui de délégations du Québec à l’étranger et d’autres partenaires, les équipes d’IQ ont accompagné 1681 entreprises souhaitant étendre leurs marchés hors Québec.

«Pour un troisième exercice de suite, la performance d’Investissement Québec afin de faire rayonner le Québec à l’international fut sans précédent», a affirmé Guy LeBlanc, président-directeur général d’IQ, par communiqué.

IQ mise de plus en plus sur des activités de maillage et des rencontres directes entre des entreprises d’ici et d’ailleurs pour stimuler les exportations québécoises. Ainsi, 7 621 rencontres d’affaires entre des entrepreneurs québécois et des acheteurs ou partenaires d’affaires étrangers ont eu lieu durant le dernier exercice.

«L’accompagnement offert par nos experts aux exportateurs a une réelle valeur ajoutée : de l’évaluation du potentiel d’exportation, à l’organisation de rencontres avec des acheteurs, en passant par la préparation, l’accompagnement et le repérage d’opportunités d’affaires, le support d’Investissement Québec International, conjugué à celui de ses partenaires, couvre toutes les étapes d’une démarche d’internationalisation et nos entreprises y trouvent leur compte», a précisé Marie-Ève Jean, vice-présidente pour les exportations d’IQ.

Attraction inégalée

Les efforts pour attirer des investissements étrangers au Québec ont aussi atteint des sommets. La prospection d’investissements étrangers directs et l’accompagnement de filiales étrangères en sol québécois ont permis de générer de 6,03 G$ d’investissements, répartis sur 125 projets. C’est presque trois plus que les 2,3 G$ de l’exercice 2018-2019.

Pour 2022-2023, 3,8 G$ de la somme totale représentaient des réinvestissements de la part d’acteurs étrangers déjà présents dans la province.

Les secteurs des technologies de l’information (1,734 G$) et des matériaux-chimie (1,750 G$) ont pesé le plus lourd dans la balance. Les entreprises européennes ont été les plus nombreuses à investir, puisqu’elles représentent 46% des investisseurs étrangers, contre 42 % venant des Amériques et 12% d’Asie.

Sur le même sujet

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

13/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Possible retour de Trump: le commerce alimentaire est-il à risque?

11/04/2024 | Sylvie Cloutier

EXPERTE INVITÉE. Près de 70% des exportations alimentaires du Québec sont acheninées sur le marché américain.

À la une

Vente à découvert: Reddit aura-t-elle besoin de sa propre armée?

Édition du 10 Avril 2024 | Denis Lalonde

EN ACTION. La première fois que j’ai porté une attention à Reddit (RDDT, 45,42 $US), ...

BRP: les analystes ont déjà les yeux tournés vers l'exercice 2026

Édition du 10 Avril 2024 | Denis Lalonde

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties.

FMI: la taxation des plus riches au menu

Il y a 40 minutes | AFP

Le Brésil a fait de la question de l’imposition des plus riches un des principaux sujets de sa présidence du G20.