Expansion Québec ouvre un bureau à Londres

Publié le 14/07/2014 à 14:10

Expansion Québec ouvre un bureau à Londres

Publié le 14/07/2014 à 14:10

Par François Normand
Malgré tout, l'ouverture de ce bureau demeure pertinente, affirme le ministre de l'Économie, de l'Innovation et de l'Exportation du Québec, Jacques Daoust.

«Le Royaume-Uni est peut-être un peu moins mal en point que le reste de l'Europe», dit le ministre lors d'un entretien téléphonique, en précisant que nos exportations sont aussi en déclin avec l'ensemble des 28 pays de l'Union européenne, mais qu'elles devraient reprendre bientôt.

Pourquoi? En raison de l'accord de libre-échange signé en octobre 2013 entre le Canada et l’UE, qui devrait entrer en vigueur en 2014 ou 2015. «Il faut se positionner en Europe au moment où cet accord entrera en vigueur, car c'est l'accès à un énorme marché», précise le ministre Daoust.

Il n'y a pas qu'en Europe où le gouvernement du Québec souhaite mieux positionner nos entreprises. Un bureau de Calgary permettra à nos entreprises de profiter davantage du boom économique dans l'Ouest canadien. Celui de Mexico les aidera à explorer le marché du Mexique, pays avec lequel nous avons un accord de libre-échange. Enfin, celui d'Houston donnera un coup de pouce à nos entreprises afin de percer le dynamique marché du Texas. Ces antennes seront ouvertes d'ici quelques mois, sinon avant.  

À ce jour, 110 entreprises québécoises se sont installées dans la trentaine de bureaux d'Expansion Québec - incluant ceux en partenariat avec ERAI. De ce nombre, 39% ont réussi a signé des contrats fermes avec des partenaires locaux, selon le ministère l'Économie, de l'Innovation et de l'Exportation.

 

À la une

Trois stratégies pour rendre son commerce plus attrayant

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Voici trois commerces qui ont élaborer de nouvelles stratégies pour se démarquer.

La main-d'oeuvre reste un défi pour les détaillants

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Plus d'un poste vacant sur dix au Québec se trouve dans le secteur du commerce de détail.

Des clients avides de rabais

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants doivent s'ajuster aux nouvelles attentes des consommateurs.