Grèce: le Premier ministre ne flanche pas

Publié le 10/09/2011 à 19:04, mis à jour le 16/10/2013 à 20:02

Grèce: le Premier ministre ne flanche pas

Publié le 10/09/2011 à 19:04, mis à jour le 16/10/2013 à 20:02

Par AFP
En début de soirée, les hostilités avaient été déclenchées par quelques milliers de propriétaires de taxis opposés à la libéralisation de leur profession, l'une des réformes réclamées par l'UE et le FMI.

Les autres cortèges rassemblant étudiants, syndicalistes, "indignés" et militants communistes ont été tenus à distance du Palais Vélidio où s'exprimait le Premier ministre. Des invités en costume avaient auparavant été victimes de jets d'oeufs et d'eau.

La police a procédé interpellé 94 manifestants dont deux ont été placés en état d'arrestation. En fin de soirée, des escarmouches sporadiques se poursuivaient autour de l'université, dans le centre.

Ilias Karabatzakis, étudiant en physique de 24 ans, était venu d'abord protester contre "la privatisation de l'éducation" prévue selon lui par la récente réforme des universités.

"Nous allons poursuivre les occupations et appelons tout le monde à un combat commun contre la réforme et la politique d'austérité" a-t-il dit.

Parmi les "indignés", Paskalis Moutouris, a subi une réduction de 250 euros de son salaire mensuel. "Le chômage m'angoisse", soupire ce graphiste de 50 ans, qui dit avoir arrêté de payer factures et impôts.

La tension sociale est montée d'un cran cette semaine avec l'annonce du nouveau tour de vis par le gouvernement, pour convaincre des partenaires et créanciers de plus en plus réticents à aider le pays à s'extraire de la spirale de l'endettement.

Après une nouvelle salve de rappels allemands à la discipline bugétaire, et la relance en Europe du débat sur une éventuelle sortie du pays de l'euro, la démission vendredi du chef économiste de la Banque centrale européenne, l'Allemand Jürgen Stark, a constitué un nouveau coup de semonce pour le pays.

Le ministre des Finances, Evangélos Vénizélos, a dû vendredi soir démentir des rumeurs de marchés sur une cessation de paiement imminente.

À la une

Ces quatre doctrines géopolitiques touchent les entreprises

16/10/2021 | François Normand

ANALYSE. De la Russie à la Chine et passant par la Turquie, ces doctrines influencent votre environnement d'affaires.

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour le 15/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

15/10/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.