Propriétés près des pistes de ski: forte hausse des prix en 2022

Publié le 29/11/2022 à 07:30

Propriétés près des pistes de ski: forte hausse des prix en 2022

Publié le 29/11/2022 à 07:30

Par Charles Poulin

Autour du mont Tremblant, la croissance des prix a été de 23,5% pour les chalets et de 44,4% pour les copropriétés. (Photo: 123RF)

Le marché des chalets situés à proximité des pentes de ski n’a pas dérougi en 2022 au Québec. Sur huit marchés étudiés par Royal LePage, six d’entre eux ont connu une hausse du prix des chalets vendus, dont cinq au-delà de 15%.

L’agence immobilière a compilé et analysé les données sur les prix médians et les ventes à proximité de 16 domaines skiables populaires du Canada pour les périodes allant du 1er janvier 2022 au 31 octobre 2022 et du 1er janvier 2021 au 31 octobre 2021. Les données ont été obtenues auprès des courtiers et des chambres immobilières locales dans chacune des régions étudiées.

Au Québec, la variation des prix pour les chalets a atteint 14,3% en moyenne, les prix médians passant de 427 600 $ à 488 600 $. Les marchés du mont Tremblant (+23,5%), du mont Saint-Sauveur (+19,7%), de Val Saint-Côme et du mont Garceau (17,9%), du mont Orford (+17,8%) ainsi que Stoneham et du Lac-Beauport (15,9%) ont tous connu de fortes hausses entre 2021 et 2022. Les propriétés près du mont Sainte-Anne ont subi une légère augmentation (+4,1%).

À l’inverse, ceux du mont Sutton (-3%) et de Bromont (-0,1%) ont connu une légère baisse.

La croissance des prix est encore plus aiguë du côté des copropriétés: la moyenne aura été de 33,2% en 2022, le prix médian passant de 303 700 $ à 404 500 $.

«Si la hausse rapide des taux d’intérêt, qui a commencé en mars dernier, a forcé plusieurs acheteurs potentiels à se tenir à l’écart du marché résidentiel, certains acheteurs de propriétés récréatives, plus précisément dans les marchés haut de gamme, ont fait preuve d’une plus grande tolérance à l’égard de l’augmentation des coûts hypothécaires mensuels, indique dans un communiqué Pauline Aunger, courtière accréditée, Royal LePage Advantage Real Estate. Plusieurs acheteurs de propriétés secondaires sont en mesure de tirer profit de la valeur nette de leur résidence principale, ou encore, peuvent acheter sans financement.»

 

Fin du marché de vendeur

Royal LePage estime toutefois que cette tendance ne se poursuivra pas en 2023. Toutes les régions observées dans son étude ont enregistré des baisses à deux chiffres du nombre de maisons vendues au cours des dix premiers mois de 2022 par rapport à la même période l’an dernier.

Les experts du marché des propriétés récréatives de Royal LePage de l’ensemble du pays font état de conditions plus équilibrées et d’une augmentation du nombre de propriétés sur le marché immobilier comparativement à 2021. Il est prévu qu’une nouvelle hausse des prix est peu probable, les niveaux d’activité devant poursuivre leur déclin.

«Le ralentissement actuel devrait contribuer à rediriger le marché immobilier de Mont-Tremblant vers un cycle de vente plus normal, estime Paul Dalbec, courtier immobilier agréé chez Les Immeubles Mont-Tremblant, une division de Royal LePage. Je m’attends à ce que les copropriétés luxueuses entre 700 000 $ et 1 M$ situées sur les pistes et les maisons unifamiliales entre 400 000 $ et 600 000 $ soient les plus affectées par la correction des prix au cours des mois à venir, puisque ces produits se sont davantage appréciés durant la pandémie.»

Le courtier estime que l’annonce du gouvernement fédéral concernant l’interdiction des investissements étrangers dans le logement au Canada lors du budget d’avril 2022 pourrait également avoir refroidi certains acheteurs internationaux désireux d’acheter une propriété à Mont-Tremblant.

Pour le Québec, Royal LePage prévoit une diminution de prix de 7% en moyenne du prix médian des chalets en 2023.

Sur le même sujet

Cessons de contrôler les loyers

08/02/2023 | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Si les loyers s'établissent à des prix inférieurs au point d'équilibre, la demande excédera l'offre.

Un cri d’alarme des constructeurs et propriétaires d'immeubles

Une coalition a dévoilé un mémoire avec plusieurs recommandations visant à s’attaquer aux problèmes de logement.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en baisse

Mis à jour le 08/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Fed et les prévisions des entreprises inquiètent.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 08/02/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Pourquoi la Banque du Canada a relevé son taux directeur?

La Banque du Canada a relevé son taux directeur d’un quart de point de pourcentage, le 25 janvier dernier.