Une innovation ne vient jamais seule…

Publié le 01/11/2021 à 00:01

Les innovations surprennent, intriguent et remettent en question les façons de faire actuelles, à tel point qu’elles figurent systématiquement au cœur des grandes stratégies gouvernementales. Et les stratégies liées à la transition énergétique n’y font pas exception.

Si le consommateur qui opte pour une innovation voyait ce qui se cache derrière, il découvrirait le visage de tous les audacieux qui y ont contribué. Chercheurs, entrepreneurs, financiers, premiers utilisateurs, municipalités, gouvernements, distributeurs d’énergie, pour n’en nommer que quelques-uns, auront investi temps et effort pour lui offrir ce résultat bien tangible.

Tous ces acteurs définissent l’écosystème en innovation. Chacun a un rôle important à jouer afin de faire cheminer l’idée innovante à travers la chaîne d’innovation, généralement définie en trois étapes : la recherche et développement, la démonstration et la commercialisation. Le rôle de tous ces acteurs repose d’abord sur leur spécialité et leur expertise sans toutefois s’y confiner, puisque les collaborations et les partenariats apparaissent maintenant incontournables pour accélérer la transition énergétique.

Plusieurs exemples récents illustrent bien la dynamique de l’écosystème en innovation. Il s’agit là de solutions qui ont été développées ou renforcées depuis le lancement du Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec en 2018.

Du côté de la recherche et développement, le Réseau québécois sur l’énergie intelligente (RQEI) et l’escouade énergie des centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT) ont été créés. Les projets de recherche et développement ont continué d’être appuyés notamment par les Fonds de recherche du Québec, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et les différents regroupements sectoriels de recherche industrielle comme InnovÉÉ, le Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels (CRIBIQ) et PRIMA Québec.

En ce qui concerne la démonstration, le programme Technoclimat a soutenu plusieurs projets d’innovation en collaboration notamment avec Technologies du développement durable Canada (TDDC), Ressources naturelles Canada, le programme Innovation d’Investissement Québec et le programme Innovation Bois. Notons à titre d’exemples, dans la filière de l’électrification des transports, l’usine pilote de Recyclage Lithion, qui vise le recyclage de batteries lithium-ion, et Letenda, qui développe une nouvelle technologie d’autobus urbains zéro émission. Dans la filière des bioénergies, mentionnons l’usine de démonstration d’Elkem Métal Canada pour la production de briquettes de biocarbone et Bioénergie La Tuque, qui vise la production de carburants renouvelables à partir de résidus forestiers.

Sur le plan de la commercialisation, le Centre d’excellence en efficacité énergétique (C3E) a continué de soutenir les entreprises du secteur des transports et s’attaque maintenant au secteur des bâtiments. De plus, les différents fonds d’investissement se sont montrés de plus en plus intéressés aux technologies propres.

À l’instar de tous ces acteurs, il n’y a plus d’excuse pour rester seul avec une idée innovante, et ce, peu importe votre rôle dans la chaîne d’innovation.

Passez à l’action dès maintenant!

Vous ne savez pas par où commencer? Contactez un des chargés de programme Technoclimat du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles pour discuter des possibilités qui s’offrent à vous.

• Téléphone sans frais : 1 866 266-0008

• Courriel : transitionenergetique@mern.gouv.qc.ca

À la une

Les gestionnaires sont surreprésentés parmi les travailleurs épuisés

RHÉVEIL-MATIN. Ils ont 70% plus de chance que les non-gestionnaires à se sentir en état de crise.

Le CELI d'Étienne Charest: un emprunt et de l'audace

07:31 | Jean Décary

PLEINS FEUX SUR MON CELI. En mars 2020, Étienne Charest a emprunté pour investir dans son CELI.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.