À surveiller: Walmart, Loblaw et Dollarama

Publié le 22/02/2023 à 09:48

À surveiller: Walmart, Loblaw et Dollarama

Publié le 22/02/2023 à 09:48

Par Denis Lalonde

Dollarama (DOL, 78,26$) : de plus en plus de produits à quatre dollars ou plus

Le détaillant de produits à moins de cinq dollars Dollarama dévoilera les résultats financiers du quatrième trimestre de son exercice 2023 le 29 mars et, surtout, ses prévisions pour l’exercice 2024.

C’est surtout ce dernier point que surveillera l’analyste Martin Landry, de Stifel GMP. «Notre analyse suggère que les prix des articles chez Dollarama se sont appréciés de 2,3% au cours des six derniers mois», dit-il. Pour en arriver à cette conclusion, l’analyste explique qu’il a sélectionné 80 produits vendus moins de quatre dollars, comparant leurs prix en septembre 2022 et en février 2023.

«Cette croissance, jumelée à l’arrivée de produits à 4 dollars ou plus et à des gains de parts de marché vient appuyer notre théorie selon laquelle les ventes de magasins comparables (ouverts depuis plus d’un an) progresseront de 5% durant l’exercice 2024», écrit Matin Landry, qui croit même que l’entreprise pourrait dépasser cette cible.

Ce dernier ajoute qu’en analysant 3000 produits, 13% de ceux-ci avaient un prix de quatre dollars ou plus, ce qui constitue une augmentation significative par rapport à la proportion de 7% constatée en septembre dernier. «Cela laisse entendre que l’implantation des produits à prix plus élevés progresse bien et que les consommateurs les achètent», dit-il.

Au quatrième trimestre de l’exercice 2023, Martin Landry mise sur un bénéfice par action de 0,83$, ce qui constituerait une augmentation de 13% sur un an. Le consensus des analystes est un peu plus optimiste à 0,86$. Il s’attend aussi à une augmentation des ventes de magasins comparables de 9%. «Si les ventes de magasins comparables devaient grimper de 11%, cela porterait le bénéfice par action à 0,85$», précise-t-il.

L’analyste anticipe également un bénéfice par action de 3,10$ pour l’exercice 2024, ce qui est sous le consensus des analystes, établi à 3,16$. Il s’attend également à ce que la marge bénéficiaire de Dollarama grimpe de 60 points de base à 44% durant l’exercice, grâce entre autres au recul des frais de transport de conteneurs, actuellement en repli de 75% par rapport à leur sommet historique.

«Les frais de vente, généraux et administratifs devraient grimper de 14% à 14,4% l’an prochain, alors que les hausses de salaire sont importantes. L’entreprise a toutefois mis en place des mesures pour contrer les pressions inflationnistes sur les salaires en implantant des caisses libre-service dans ses magasins», raconte-t-il.

Martin Landry conserve sa recommandation d’achat sur le titre de Dollarama et son cours cible sur un an de 94$, ce qui confère à la valeur de l’action un ratio de 22 fois ses bénéfices de l’exercice 2024, alors que la moyenne historique du titre est de 20 fois.

 

Sur le même sujet

Dollarama vise le Mexique

Mis à jour le 12/06/2024 | La Presse Canadienne

Dollarama veut poursuivre son expansion à l’étranger.

Bourse: Dollar Tree, Dollarama et... Donald Trump!

07/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les investisseurs devraient ignorer les élections américaines, dit François Rochon.

À la une

Bourse: Wall Street finit dans le vert: records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour il y a 8 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX chute de plus de 50 points et Wall Street est en hausse.

À surveiller: Adobe, Cargojet et OceanaGold

09:18 | Gagnon, Jean

Que faire avec les titres de Adobe, Cargojet et OceanaGold ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Comment générer des revenus passifs avec ses cryptos

La méthode de l’«airdrop» peut constituer un placement initiatique et lucratif.