À surveiller: Walmart, Loblaw et Dollarama

Publié le 22/02/2023 à 09:48

À surveiller: Walmart, Loblaw et Dollarama

Publié le 22/02/2023 à 09:48

Par Denis Lalonde

Loblaw (L, 118,89$) : Desjardins anticipe des résultats robustes pour son quatrième trimestre

L’épicier et pharmacien Loblaw, qui possède aussi la chaîne Shoppers (Pharmaprix au Québec), dévoilera ses résultats financiers du quatrième trimestre le 23 février.

L’analyste Chris Li, de Valeurs mobilières Desjardins, s’attend à une croissance robuste du bénéfice par action grâce à la forte inflation dans l’industrie de l’alimentation, à la popularité des produits de marque maison et à la bonne performance des ventes de médicaments d’ordonnance et de produits de soins de santé et de cosmétiques dans les pharmacies.

Au quatrième trimestre de 2022, l’analyste s’attend à un bénéfice par action en progression de 14% sur un an, ce qui est légèrement plus optimiste que celle de 12% attendue par le consensus des analystes. Cette augmentation sera à son avis attribuable à une hausse de 8% des ventes au détail, en calculant une hausse de 11% des prix partiellement annulée par une diminution des volumes de ventes.

Selon Chris Li, Loblaw dévoilera des revenus de 13,82 milliards de dollars (G$), un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 1,46 G$ et un bénéfice par action ajusté de 1,73$ pour le quatrième trimestre. Le consensus des analystes mise sur des revenus de 13,73G$, un BAIIA de 1,45G$ et un bénéfice par action ajusté de 1,71$.

«Pour son exercice 2023, nous prévoyons que la direction de Loblaw va dévoiler une prévision de bénéfice par action en hausse de 8% à 10%», ajoute l’analyste, qui prévoit de son côté une augmentation de 11%.

Chris Li estime qu’une telle performance reste impressionnante étant donné le ralentissement de l’inflation durant la seconde moitié de 2022, sans oublier que cela s’ajouterait à une hausse de 21% du bénéfice par action l’an dernier.

L’analyste réitère sa recommandation de conserver le titre de Loblaw avec un cours cible sur un an de 133$. Cela donne au titre une valeur de 16 fois le ratio cours/bénéfice prévu de l’exercice 2024, lui qui se négocie actuellement au même ratio, mais pour l’exercice 2023, légèrement au-dessus de sa moyenne de 14 à 15 fois. Le titre de Metro est légèrement mieux évalué, à 16,6 fois.

Selon lui, l’inflation dans le secteur de l’alimentation devrait éventuellement ralentir, alors que la concurrence dans l’industrie reste vive, ce qui fait en sorte que toute appréciation du titre devra d’abord passer par une augmentation du bénéfice par action.

 

 

Dollarama (DOL, 78,26$) : de plus en plus de produits à quatre dollars ou plus

Sur le même sujet

Dollarama vise le Mexique

Mis à jour le 12/06/2024 | La Presse Canadienne

Dollarama veut poursuivre son expansion à l’étranger.

Bourse: Dollar Tree, Dollarama et... Donald Trump!

07/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les investisseurs devraient ignorer les élections américaines, dit François Rochon.

À la une

Comment générer des revenus passifs avec ses cryptos

Il y a 50 minutes | François Remy

La méthode de l’«airdrop» peut constituer un placement initiatique et lucratif.

Les prix du sans-fil ont diminué, mais les gens ne le ressentent pas, dit Champagne

Il y a 4 minutes | La Presse Canadienne

M. Champagne s’est dit satisfait des chiffres, qui correspondent aux dernières offres de forfaits sur le marché.

Le troisième lien Québec-Lévis de François Legault vu par trois experts

Le premier ministre François Legault a annoncé, jeudi dernier, qu’il relançait son projet de troisième lien autoroutier.