À surveiller: Transcontinental, Loblaw et Microsoft

Publié le 17/11/2023 à 09:42

À surveiller: Transcontinental, Loblaw et Microsoft

Publié le 17/11/2023 à 09:42

Par Charles Poulin

La bonne pénétration des formats à rabais ainsi que du succès du programme de marques privées et l’engagement envers le programme de fidélité PC Optimum présentent de fortes perspectives pour la chaîne de magasin d’alimentation. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Transcontinental, Loblaw et Microsoft? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

Transcontinental (TCL.A, 10,53$): le titre est sous-évalué sur le marché

Banque Nationale Marchés financiers estime que le titre de Transcontinental est sous-évalué, lui qui s’échange à rabais de 39% des multiples de l’exercice financier 2024 relativement à sa compétition, un escompte inhabituellement élevé.

L’entreprise québécoise fait face à de la pression séculaire et a besoin de présenter une croissance organique plus soutenue ainsi qu’une amélioration des marges dans le secteur de l’emballage et une meilleure préservation de son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) du côté du secteur de l’impression, avance l’analyste Adam Shine.

Il s’attend justement à du progrès en 2024, tout en ajoutant que ces problèmes ont déjà été escomptés dans le cours du titre qui a chuté de 25% entre le 7 septembre et le 1er novembre, résultat d’un BAIIA du troisième trimestre sous les attentes (-7,5% du consensus du marché).

La Banque Nationale prévoit, pour le quatrième trimestre, des revenus de 787 M$ (consensus du marché à 788 M$), un BAIIA de 131 M$ (128,5 M$) et un bénéfice par action de 0,62$ (identique à celui du consensus du marché).

Adam Shine s’attend à ce que le quatrième trimestre soit difficile pour Transcontinental, notamment parce que le même trimestre l’an dernier avait bénéficié d’une poussée liée au restockage pour ensuite laisser place au déstockage pendant les trois premiers trimestres de 2023. Si cette tendance pourrait bien s’amenuiser, il n’en reste pas moins que les conditions macroéconomiques continuent de faire pression sur la demande.

La Banque Nationale change sa prévision de performance du titre égale à son secteur d’activités pour une de surperformance, mais conserve son cours cible de 16$.

 

À SUIVRE: Loblaw (L, 120,29$): les résultats du trimestre reflètent un fort positionnement

Sur le même sujet

À surveiller: Québecor, BRP et Nvidia

23/02/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres de Québecor, BRP et Nvidia? Voici des recommandations d’analystes.

À surveiller: MTY, Lightspeed et RioCan

16/02/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres MTY, Lightspeed et RioCan? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

Décès de Brian Mulroney, le «p'tit gars de Baie-Comeau»

Mis à jour il y a 42 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»