À surveiller: Canadian Tire, Restaurant Brands et Bombardier

Publié le 12/02/2021 à 08:54, mis à jour le 12/02/2021 à 08:59

À surveiller: Canadian Tire, Restaurant Brands et Bombardier

Publié le 12/02/2021 à 08:54, mis à jour le 12/02/2021 à 08:59

Par Denis Lalonde

Bombardier (BBD.B, 0,61$): le potentiel est là, mais reste à voir comment la société mettra son plan à exécution

Bombardier a annoncé jeudi matin la suppression de 1600 emplois et la fin de la fabrication des avions d’affaires Learjet au quatrième trimestre du présent exercice pour réduire ses coûts et améliorer sa situation financière.

Les plus récents résultats trimestriels incluaient encore ceux de Bombardier Transport, dont la vente à Alstom a été finalisée à la fin du mois de janvier.

Cameron Doerksen, analyste à la Banque Nationale, préfère analyser uniquement les résultats de la division des avions d’affaires, qui a généré des revenus de 2,34 milliards de dollars durant le trimestre, ce qui est de loin supérieur à ses prévisions de 1,83 milliard de dollars.

L’entreprise a livré 44 avions durant la période, incluant 16 Global 7500, soit 10 de plus que ce à quoi s’attendait M. Doerksen.

La marge bénéficiaire ajustée avant intérêts et impôts est toutefois de loin inférieure aux prévisions à -7,1%, alors que l’analyste anticipait un résultat positif de 2,8%.

«Bombardier prévoit des revenus supérieurs à 5,6 milliards de dollars en 2021 et un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) de plus de 500 millions de dollars, ce qui est conforme à nos prévisions», explique l’analyste, ajoutant toutefois que l’entreprise pigera 500 millions de dollars dans ses flux de trésorerie disponibles cette année, ce qui est beaucoup plus que sa prévision de 27 millions de dollars et que le consensus des analystes à 103 millions de dollars.

«Après la vente de sa division transport en janvier, Bombardier possède des flux de trésorerie de 5,4 milliards de dollars et la société doit détailler le plan de remboursement de sa dette à l’occasion d’une journée des investisseurs prévue le 4 mars», dit-il.

Le plan de restructuration annoncé jeudi prévoit des économies récurrentes de 400 millions de dollars par année d’ici 2023, dont 100 millions de dollars devraient être réalisées cette année.

Bombardier devrait compter environ 13 000 employés d’ici décembre.

Bien que Cameron Doerksen soit encouragé par «des tendances positives» dans l’industrie des avions d’affaires, ce dernier est d’avis que Bombardier devra montrer des progrès concrets du côté de ses marges bénéficiaires et de ses flux de trésorerie, de même qu’une réduction de l’effet de levier, avant que l’action devienne un bon investissement.

Il réitère sa recommandation de «performance égale au secteur» et abaisse son cours cible sur un an à 0,70$, lui qui était de 0,80$.

 

Sur le même sujet

Bombardier livre son 1000e avion Global

Le 1000e appareil a été livré à NetJets, qui détient l’une des plus importantes flottes de jets d’affaires au monde.

À surveiller: Dollarama, Uni-Sélect et Bombardier

30/11/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Dollarama, Uni-Sélect et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

22/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.