À surveiller: Banque Nationale, Banque Scotia et Microsoft

Publié le 24/08/2021 à 08:43

À surveiller: Banque Nationale, Banque Scotia et Microsoft

Publié le 24/08/2021 à 08:43

Par Dominique Beauchamp

Banque Scotia (BNS, 80,23$): mieux que prévu malgré les pressions en Amérique latine 

La Banque Scotia a ouvert le bal des résultats trimestriels avec un bénéfice ajusté de 2,01$ par action, soit 6% de plus que les prévisions de Canaccord Genuity.

Scott Chan attribue ces meilleurs résultats que prévu entièrement à la réduction de 86% des provisions pour pertes sur prêts de 2,18 milliards de dollars à 380 M$ qui a ajouté 0,11$ par action au bénéfice, dans une note préliminaire.

Le renversement de provisions antérieures de 461 M$ a compensé pour les provisions totales pour prêts douteux de 841 M$, majoritairement à l’étranger.

Les revenus ont augmenté d’à peine 0,3% tandis que les dépenses ont crû de 1,4%, d’où le recul de 1% du bénéfice avant dotation aux pertes de crédit et impôts, l’étalon de mesure de la performance bancaire.

Au Canada, les revenus et le bénéfice avant dotation aux pertes de crédit et impôts ont avancé de 12% et 15% respectivement grâce au contrôle des dépenses qui ont augmenté de 8%. Les provisions pour pertes sur prêts ont chuté de 91% puisque la reprise économique a amélioré la capacité des emprunteurs à faire face à leurs obligations. Les prêts personnels et à la consommation sont toutefois restés stables.

Les marges d’intérêt canadiennes ont baissé de trois points de pourcentage puisque la hausse de 12% des dépôts a dépassé celle de 7% des prêts.

En revanche, les activités en Amérique latine ont tiré les résultats vers le bas. Le bénéfice avant dotation aux pertes de crédit et impôts a baissé d’un pourcent en raison du recul des de 27 points de pourcentage des marges d’intérêt au Pérou et en Colombie, malgré la diminution de 11% provisions pour pertes.

Les activités des marchés des capitaux ont souffert de la moins grande volatilité qui a réduit la négociation de titres, mais la gestion du patrimoine a mis l’épaule à la roue pour un septième trimestre d’affilée, note l’analyste. Le bénéfice avant dotation aux pertes de crédit et impôts de cette division a bondi de 18% grâce au bond de 18% des revenus d’honoraires et de commissions.

En attendant d’en apprendre plus au sujet des perspectives lors de la téléconférence, Scott Chan recommande de conserver le titre et ne touche pas à son cours-cible de 83$.

Microsoft (MSFT, 304,65$ US): hausse moyenne de 15% des prix d’Office 365 pour la première fois

Sur le même sujet

Boussole boursière: les institutions financières à la course aux dividendes

Édition du 24 Novembre 2021 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. L'interdiction auprès des banques à charte canadiennes de hausser les dividendes a été levée.

Les actionnaires des banques canadiennes bientôt récompensés pour leur patience

10/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les actionnaires des banques canadiennes seront bientôt récompensés pour leur patience, selon Hélène Paradis.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…