À surveiller: Banque Nationale, Banque Laurentienne et BRP

Publié le 02/06/2023 à 10:00

À surveiller: Banque Nationale, Banque Laurentienne et BRP

Publié le 02/06/2023 à 10:00

Par lesaffaires.com

Banque Laurentienne (LB, 31,94$): l’expansion des marges bénéficiaires et le contrôle des coûts font du bien

La Banque Laurentienne a dévoilé des résultats supérieurs aux prévisions des analystes au second trimestre terminé le 30 avril, ce qui n’empêche pas l’analyste Meny Grauman, de Banque Scotia, à rester sur ses gardes.

La Banque Laurentienne a fait état d’un bénéfice par action ajusté de 1,16$, en baisse de 17% sur un an, mais en hausse de 2% par rapport au trimestre précédent. «La performance est supérieure à notre prévision de 1,11$ et que le consensus des analystes de 1,12$», note l’analyste.

Ce dernier attribue les meilleurs résultats que prévu aux provisions pour mauvaises créances et aux desimpôts moins élevés qu’anticipés. «Le bénéfice avant impôts et provisions s’est chiffré à 77,9 millions de dollars (M$), en baisse de 14% sur un an et de 2% par rapport au trimestre précédent, alors que nous anticipions une performance de 79,9M$», dit-il.

L’analyste souligne que le ratio des fonds propres de première catégorie a grimpé de 20 points de pourcentage à 9,3% «pratiquement sans aucune aide». «Nous prévoyons toutefois qu’un ralentissement de la croissance économique et un environnement macroéconomique difficile vont continuer d’affecter le titre, qui se négocie à escompte par rapport à ceux des autres banques canadiennes. Nous attendons une croissance des revenus plus importante avant d’avoir une opinion plus constructive sur l’entreprise», écrit-il.

Meny Grauman souligne que le portefeuille de prêts de la banque est resté relativement stable durant le trimestre. Les prêts commerciaux et hypothécaires avaient progressé de 1% sur trois mois à la fin du trimestre, alors que les prêts personnels étaient en recul de 5%.

Même si le bénéfice par action ajusté de la Banque Laurentienne a été supérieur aux prévisions, cela n’empêche pas l’analyste de la Scotia de réduire ses prévisions pour les exercices 2023 et 2024 de 1% à 4,83$ et 5,07$ respectivement.

«Nous modérons nos attentes en raison d’une hausse anticipée des dépenses. Cela dit, nous continuons d’évaluer le titre selon un ratio de 7,4 fois le bénéfice par action prévu en 2024, ce qui signifie que l’action se négocie à escompte (de 26%) par rapport à son groupe de référence. Notre cours cible reste donc inchangé à 38$», dit-il.

L’analyste réitère aussi sa recommandation de «performance égale au secteur» sur le titre.

Denis Lalonde

 

 

BRP (DOO, 95,13$): de bons résultats en attendant les nouveaux produits

À la une

François Legault demande aux enseignants de penser aux enfants et d'arrêter la grève

Il y a 50 minutes | La Presse Canadienne

«On ne peut pas faire mal à nos enfants, c'est ce qu'on a de plus précieux. On doit arrêter cette grève.»

Demandes salariales: l'appui au front commun n'a pas faibli, selon deux sondages

L’appui à la revendication salariale du front commun a légèrement grimpé de 6%.

Calendrier de l'avent - Pour ou contre le télétravail: les employés vident leur sac le 1er décembre

Il y a 37 minutes | lesaffaires.com

Retrouvez chaque jour une citation bonbon dans notre calendrier de l’avent.