Québec veut déployer une «équipe volante publique» pour les besoins criants en santé

Publié le 16/05/2024 à 17:29

Québec veut déployer une «équipe volante publique» pour les besoins criants en santé

Publié le 16/05/2024 à 17:29

Par La Presse Canadienne

La présidente de la FTQ, Magali Picard, salue l’initiative du ministre de la Santé, Christian Dubé, «pour prendre la relève des agences privées, et tient à l’assurer qu’elle sera au rendez−vous pour faire de cette nouvelle équipe volante un succès». (Photo: La Presse Canadienne)

Le gouvernement du Québec dit vouloir déployer prochainement une «équipe volante publique» de professionnels de la santé pour faire face aux besoins critiques dans certaines régions, une approche qui s’inscrit dans la volonté de contrer l’utilisation des agences. 

L’équipe serait déployée d’abord en Abitibi−Témiscamingue et sur la Côte−Nord, où de récentes réductions de service ont été liées au projet d’abandon graduel du recours à la main−d’œuvre indépendante.

Dans le communiqué publié jeudi, Québec dit s’allier à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) afin de répondre au manque criant de main−d’œuvre dans les régions éloignées. L’équipe doit être constituée d’infirmières et de préposées aux bénéficiaires.

Le gouvernement affirme que le personnel de cette nouvelle équipe «bénéficiera des avantages liés à la mobilité qui ont été négociés avec le Front commun, tout comme d’une grande flexibilité des horaires».

Il est question d’une «alternative plus qu’avantageuse pour le personnel qui souhaite quitter les entreprises de main−d’œuvre indépendante ou rejoindre le réseau public (…) afin de contribuer à son renforcement».

Si des offres d’emploi doivent être affichées «prochainement», la mesure s’appliquera à la signature des conventions collectives avec les organisations ayant réglé avec le gouvernement, comme la CSN et la FTQ, ce qui «demeure une priorité», assure Québec.

L’annonce n’inclut pas la Fédération Interprofessionnelle de la santé (FIQ), dont les négociations pour le renouvellement de sa convention collective se poursuivent avec Québec notamment sur la mobilité et la flexibilité attendue des infirmières.

«Cette équipe volante (…) permettra de protéger l’offre de services à la population et d’avoir des solutions adaptées aux réalités régionales. À terme, l’intention est d’élargir cette initiative à tout le Québec», affirme le gouvernement, jeudi, dans le communiqué.

La présidente de la CSN, Caroline Senneville, y est citée, disant que son organisation «continue de militer en faveur d’un réseau vraiment public, en espérant que les pistes mises de l’avant aujourd’hui puissent, à terme, se pérenniser».

«Nos équipes respectives travailleront d’arrache−pied pour négocier les modalités afin de mettre en place le plus rapidement possible cette équipe volante», indique-t-elle.

La présidente de la FTQ, Magali Picard, salue l’initiative du ministre de la Santé, Christian Dubé, «pour prendre la relève des agences privées, et tient à l’assurer qu’elle sera au rendez−vous pour faire de cette nouvelle équipe volante un succès».

D’ici la mise en service, les personnes souhaitant déposer leur candidature peuvent faire parvenir leur curriculum vitæ à equipevolante@ssss.gouv.qc.ca, indique le cabinet du ministre de la Santé.

 

 

À la une

Le troisième lien Québec-Lévis de François Legault vu par trois experts

Il y a 15 minutes | La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault a annoncé, jeudi dernier, qu’il relançait son projet de troisième lien autoroutier.

Réglementation des logiciels utilisant l’IA

EXPERT INVITÉ. Quelles seront les conséquences sur l’innovation?

Ottawa ne veut pas dire si les entreprises d'IA paieront des redevances aux médias

Pascale St-Onge affirme qu'il appartiendra au CRTC de déterminer si les entreprises d'IA reprennent les informations.