Deux Québécois sur trois n’ont jamais changé de banque de leur vie

Publié le 08/02/2024 à 17:19

Deux Québécois sur trois n’ont jamais changé de banque de leur vie

Publié le 08/02/2024 à 17:19

Par Charles Poulin

40% des répondants affirment être insatisfaits des incitatifs financiers de leur institution financière. (Photo: 123RF)

Un sondage révèle que les deux tiers des Québécois n’ont jamais changé d’institution bancaire depuis l’ouverture de leur premier compte de banque.

Le sondage, réalisé par la Banque EQ via le forum en ligne d’Angus Reid, indique que 67% des répondants n’ont eu qu’une seule institution bancaire dans leur vie, et 51% utilisent même encore leur premier compte bancaire.

Ce surprenant pourcentage le devient encore plus lorsqu’on y ajoute le fait que 40% des répondants affirment être insatisfaits des incitatifs financiers de leur institution financière.

Cette loyauté envers une institution financière est une particularité bien québécoise, explique la première vice-présidente et cheffe de groupe des services bancaires aux particuliers à la Banque EQ, Mahima Poddar. La proportion est beaucoup moins élevée dans le reste du Canada.

 

Peu d’options

Plusieurs facteurs expliquent cette loyauté, avance-t-elle. Le premier, c’est qu’il n’y a pas tellement d’options alléchantes ailleurs aux yeux des consommateurs.

«Ils estiment que les six grandes banques canadiennes sont similaires dans leur offre, précise-t-elle. Qu’on soit à une ou à l’autre, l’offre de services, de produits et de tarifs est sensiblement la même.»

Même s’ils sont 40% à ne pas être satisfaits, entre autres, de l’intérêt gagné grâce à leur compte courant, ils ne sont pas prêts à aller voir ailleurs parce qu’ils croient que ce sera du pareil au même.

«La réalité, c’est que beaucoup, au Québec, payent des milliers de dollars de frais sur des comptes chèques pour n’obtenir que très peu d’intérêts, voire aucun, tranche Mahima Poddar. Nous les encourageons à se questionner sur l’engagement de leurs banques à les aider à atteindre leurs objectifs financiers plus rapidement.»

Les consommateurs préfèrent également avoir tous leurs produits financiers au même endroit, ce qui ne les motive pas à changer d’endroit, ajoute-t-elle.

 

Régions rurales

La présence de Desjardins au Québec explique également ce phénomène en partie, avance Mahima Poddar.

L’institution financière couvre une bonne partie du territoire rural, ce qui n’est pas nécessairement le cas avec les autres banques.

«La proximité de l’institution avec sa clientèle se traduit par de la familiarité avec le personnel, expose-t-elle. On sait qui nous sert, et ça se transforme en grande loyauté.»

 

Autres données

Le sondage posait également aux répondants des questions sur leurs connaissances des produits et services offerts à leur institution bancaire.

Ils sont ainsi 83% à connaître les frais imposés, et 49% sont à l’affût des intérêts générés par leurs dépôts.

«Il n’est jamais trop tard pour poser les bonnes questions et remettre en question le statu quo, même si cela signifie se défaire de croyances de longue date, soutient Mahima Poddar. Les consommateurs québécois partagent l’apathie de la plupart des autres consommateurs au pays à l’idée de délaisser leur premier compte bancaire, même si celui-ci ne répond pas à leurs besoins. Il semble que ce phénomène s’explique en grande partie par l’ignorance de l’éventail de meilleures options qui existent en dehors de leur toute première banque.»

Le sondage en ligne a été mené par la Banque EQ du 18 au 22 janvier 2024 auprès d’un échantillon représentatif de 808 résidents québécois qui sont membres du Forum Angus Reid. L’enquête a été réalisée en anglais et en français. À des fins de comparaison uniquement, un échantillon de cette taille aurait une marge d’erreur de +/- 3,4 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

 

 

Abonnez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Retrouvez les résultats des grandes banques canadiennes

Mis à jour le 01/03/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les points saillants des derniers résultats financiers des banques canadiennes au T1 de 2024.

Transition énergétique: les banques canadiennes «continuent d’aggraver le problème»

Elles «continuent d’aggraver le problème», déplore Richard Brooks, directeur de la finance climatique à Stand.earth.

À la une

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

18:07 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.

Justin Trudeau sur l'Iran: «Nous soutenons le droit d'Israël de se défendre»

Israël a fermé son espace aérien samedi en prévision des attaques iraniennes.

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.