À surveiller: Alimentation Couche-Tard, BRP et Open Text

Publié le 30/11/2023 à 09:56, mis à jour le 30/11/2023 à 17:28

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, BRP et Open Text

Publié le 30/11/2023 à 09:56, mis à jour le 30/11/2023 à 17:28

Par lesaffaires.com

Couche-Tard a réussi à garder des marges meilleures que prévu dans toutes les régions. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres d'Alimentation Couche-Tard, BRP et Open Text? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

 

Alimentation Couche-Tard (ATD, 76,23$): un trimestre solide grâce à l’essence

Fidèle à la philosophie de sa direction de «livrer les chiffres», Alimentation Couche-Tard a montré des résultats solides au deuxième trimestre de son exercice 2024.

L’entreprise a livré un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 1472,4 millions de dollars pour le trimestre et un Bénéfice par action de 0,82 $, supérieur au consensus qui était de 0,78 $.

La capacité de Couche-Tard de contrôler ses coûts a donné d'excellents résultats, comme le démontre la croissance des dépenses d'exploitation limitée à seulement 1,5% pour le trimestre.

Malgré des ventes de magasins comparables (ouverts depuis plus d’un an) plutôt tièdes, alors que les dépenses de consommation ralentissent, Couche-Tard a réussi à garder des marges meilleures que prévu dans toutes les régions, particulièrement sur le carburant.

Le nombre de clients pour le carburant est demeuré en croissance comparé à l’année dernière, mais le volume moyen des pleins d’essence est en baisse, remarque Irene Nattel, analyste de RBC Marchés des capitaux, un symptôme, dit-elle, que les consommateurs ont commencé à se serrer la ceinture.

La baisse de prix des carburants au début du troisième trimestre donne déjà des signes encourageants d’une hausse des volumes

Les revenus tirés des ventes et services sont en hausse de 2,8% comparés à la même période l’an dernier, mais en retrait de -1,7% sur les prévisions, les Ventes de magasins comparables ont été négatives aux États-Unis et en Europe alors qu’elles ont été modestement positives au Canada.

Lors de l’appel sur les résultats, la direction a expliqué que c’est la baisse des ventes de tabac qui est le principal facteur qui a plombé les ventes. «Sans la baisse de ventes des produits du tabac, nous aurions un trimestre positif pour les ventes par magasin comparable.» a expliqué le PDG de Couche-Tard, Brian Hannash.

L’entreprise a racheté 18,5 millions de ses actions pour un montant total de 918,6 M$, soit environ 38% des 49,1 millions de titres autorisés pour l’exercice 2024.

Irene Nattel maintient ses prévisions essentiellement inchangées, «nous restons en deçà de l’objectif de BAIIA pour 2028 de 8,9 G$ hors fusions et acquisitions, et de 10 G$ incluant les fusions et acquisitions, ce qui suggère un biais à la hausse des prévisions à mesure que les initiatives gagnent du terrain.»

L’analyste de RBC Marchés des capitaux réitère sa note de surperformance sur le titre et un cours cible de 94$

 

Matthieu Hains

 

BRP (DOO, 95,00$) : bénéfice par action en baisse, mais conforme aux prévisions

Sur le même sujet

À surveiller: Québecor, BRP et Nvidia

23/02/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres de Québecor, BRP et Nvidia? Voici des recommandations d’analystes.

BRP: des dirigeants peu encourageants

08/12/2023 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. L'environnement économique actuel n’est pas propice aux dépenses de consommation discrétionnaire.

À la une

Décès de Brian Mulroney, le «p'tit gars de Baie-Comeau»

Mis à jour à 19:34 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»