Savaria aura un nouveau PDG le 1er janvier

Publié le 30/11/2023 à 09:05, mis à jour le 30/11/2023 à 09:27

Savaria aura un nouveau PDG le 1er janvier

Publié le 30/11/2023 à 09:05, mis à jour le 30/11/2023 à 09:27

Par Denis Lalonde
Marcel Bourassa et Sébastien Bourassa

Marcel Bourassa (à gauche) cédera son poste de PDG à son fils Sébastien le premier janvier. (Photo: courtoisie)

Le fabricant de produits d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite Savaria aura un nouveau président et chef de la direction dès le premier janvier.

L’actuel PDG, Marcel Bourassa, qui a acheté Savaria il y a 34 ans, cèdera alors son poste à son fils Sébastien Bourassa, actuellement chef de l’exploitation de l’entreprise. Le patriarche deviendra alors président exécutif du conseil d’administration.

«D’une petite entreprise québécoise à un chef de file mondial de notre industrie, ce fut un fantastique parcours. Les gens qui m'ont rencontré savent que Savaria est ma passion. Dans mon nouveau rôle, je me concentrerai sur notre stratégie d’acquisition et les initiatives Savaria One qui contribueront à nos plans de croissance, tout en servant de mentor à la prochaine génération », a déclaré Marcel Bourassa, dans un communiqué.

« C’est un excellent gestionnaire. Il connaît très bien nos équipes et il maîtrise nos objectifs. Ça va être une étape importante pour l’avenir de Savaria », estime Marcel Bourassa. Aujourd’hui dans la mi-quarantaine, Sébastien Bourassa a commencé à travailler dans l’entreprise en 2002 alors qu’elle entrait à la Bourse de Toronto. Il était alors assembleur, après avoir obtenu un baccalauréat en gestion des opérations à HEC Montréal.

L’entreprise précise que Sébastien Bourassa alors appris les opérations techniques, puis les fonctions de vente et la stratégie globale d'affaires. « Il a fait ses preuves en tant que pionnier d'expansion d’usines clés, notamment à Huizhou (Chine) en 2007, et, plus récemment, au Mexique en 2022.

Il a profité de son passage en Chine pour obtenir un EMBA, une maîtrise en administration des affaires pour cadres, de l’Ivey Business School de l’Université Western, qui possède un campus à Hong Kong.

« Je suis enthousiaste pour l'avenir et également honoré par cette occasion de diriger Savaria aux côtés de notre équipe de direction. Cela a été toute ma vie et j'aime toujours aller sur le terrain pour rencontrer des clients et participer à des installations à travers le monde. Cela me donne de l'énergie pour trouver des façons pour nous de grandir, de nous améliorer et de prendre plaisir à faire un travail important qui aide les gens à améliorer leur mobilité », a conclu Sébastien Bourassa dans un communiqué.

Depuis le début de l’année, le titre de Savaria est pratiquement stable. Il se négociait à 14,62$ à la fermeture des marchés le 29 novembre.

Avec Simon Lord

Sur le même sujet

De nouvelles portes s'ouvrent pour Savaria

Édition de Décembre 2023 | Simon Lord

L'entreprise prévoit dépasser le milliard de dollars de revenus en 2025.

À surveiller: Meta, Savaria et AtkinsRéalis

27/10/2023 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Meta, Savaria et AtkinsRéalis? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Décès de Brian Mulroney, le «p'tit gars de Baie-Comeau»

Mis à jour il y a 3 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»