À surveiller: Air Canada, BRP et Cascades

Publié le 01/04/2024 à 10:39

À surveiller: Air Canada, BRP et Cascades

Publié le 01/04/2024 à 10:39

Par Jean Gagnon
Un avion d'Air Canada

Le titre d'Air Canada est attrayant en ce moment, selon les analystes de la Banque Scotia. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres d'Air Canada, BRP et Cascades? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Air Canada (AC, 18,61 $): une occasion des plus intéressantes selon l’analyste de la Banque Scotia

Durant tout le 1er trimestre 2024, le cours de l’action du principal transporteur aérien canadien s’est maintenu entre 17,50 $ et 18,50 $, bien loin du niveau de 26,00 $ où il se négociait pas plus tard que l’été dernier. Pourtant, le titre constitue une des occasions les plus intéressantes de son secteur, selon Konark Gupta, analyste à Scotia Capital.

Son évaluation est à un creux historique alors qu’il se négocie à un des escomptes les plus larges jamais vus par rapport à ses concurrents, estime l’analyste. Cela est certes étonnant, étant donné qu’il devrait plutôt se négocier sur la même base que les autres grands transporteurs, étant donné son solide bilan financier, estime l’analyste.

Il concède toutefois qu’un certain escompte peut être justifié par le fait que les investisseurs demeurent quelque peu inquiets devant les coûts, les dépenses en capital et la concurrence à laquelle Air Canada fait face. Il note toutefois que la concurrence s’est un peu amincie à la suite de la fermeture de Lynx Air, ainsi que les problèmes que rencontre Flair Airlines.

Les coûts et les dépenses demeurent néanmoins des sujets de préoccupation, mais l’analyste n’en croit pas moins que le renouvellement du contrat des pilotes et toute annonce pouvant alléger les dépenses en capital constitueraient des éléments catalyseurs pour une réévaluation du titre. Il note que certains régimes de retraite canadiens veulent investir de plus en plus sur la scène locale, ce qui favorise également la demande pour le titre.

Celui-ci se négocie à un niveau historique de 2,9 fois sa multiple Valeur d’entreprise/bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA), ce qui est bien en bas de sa moyenne de 4,0 fois d’avant la pandémie et de 5,0 fois ceux de ses concurrents américains.

Conséquemment, Konark Gupta réitère sa recommandation de «surperformance» sur le titre d'Air Canada, tout en diminuant néanmoins son cours cible sur un an de 30 $ à 29 $.

 

 

BRP (DOO, 90,95 $): certains investisseurs et analystes semblent regarder au-delà des récents résultats

Sur le même sujet

À la une

La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 350 points

Mis à jour à 16:53 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine aussi dans le rouge, déprimée par les taux obligataires.

Bourse: les gagnants et les perdants du 29 mai

Mis à jour à 17:44 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard

Que faire avec les titres de Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard? Voici des recommandations d’analystes