À surveiller : BCE, Tesla et Groupe d'alimentation MTY

Publié le 03/04/2024 à 10:14

À surveiller : BCE, Tesla et Groupe d'alimentation MTY

Publié le 03/04/2024 à 10:14

Par Denis Lalonde

Groupe d’alimentation MTY (MTY, 49,91$) : les tendances de l’industrie se modèrent

Le franchiseur MTY, qui possède plus de 80 bannières de restauration rapide et à service complet, dévoilera ses résultats du premier trimestre de l’exercice 2024 au cours des prochaines semaines et Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, y va de prévisions légèrement inférieures au consensus des analystes.

Pour le trimestre, il s’attend à ce que le réseau de l’entreprise génère un chiffre d’affaires de 1,34 milliard de dollars (G$), comparativement à 1,36G$ il y a un an, et à ce que MTY fasse état de revenus de 274 millions de dollars (M$), par rapport à 286M$ l’an dernier.

«Nous prévoyons un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 63M$ pour le trimestre, alors que le consensus des analystes est à 63,6M$. Il avait atteint 64M$ à la période correspondante il y a un an», écrit-il.

Selon lui, des données de l’industrie indiquent que le trafic dans les restaurants est en diminution en raison des conditions macroéconomiques difficiles. «Nos données pointent vers une baisse de 1,3% sur un an des ventes d’établissements comparables (ouverts depuis plus d’un an), la baisse du trafic et de la facture moyenne sera en partie compensée par une augmentation des prix», croit-il.

«Des données d’Open Table laissent entendre que le trafic moyen dans les restaurants qui offrent des repas assis a diminué de 1% sur un an au Canada et de 6% aux États-Unis. Cela dit, nous pensons que MTY pourra mieux s’en tirer que la moyenne de l’industrie, puisque 61% des revenus de son réseau proviennent de bannières à service rapide», explique Vishal Shreedhar.

L’analyste donne au titre une évaluation de 8,5 fois le BAIIA prévu de son exercice 2025. «Le titre se négocie à 8 fois le BAIIA prévu des 12 prochains mois, sous sa moyenne des cinq dernières années de 9,9 fois. Malgré des vents contraires à court terme, nous gardons une vue constructive avec MTY étant donné la valorisation actuelle du titre, des améliorations à sa structure de coûts et une bonne allocation du capital», ajoute-t-il.

Il concède que MTY pourrait être moins active à court terme du côté des fusions et acquisitions et des rachats d’actions.

Il conserve sa recommandation de «surperformance» et son cours cible sur un an de 59$.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: First Solar, Boralex et BCE

12/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de First Solar, Boralex et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.