À surveiller : Banque Nationale, Stella-Jones et Banque Scotia

Publié le 01/03/2023 à 11:17

À surveiller : Banque Nationale, Stella-Jones et Banque Scotia

Publié le 01/03/2023 à 11:17

Par Dominique Beauchamp

(Photo: La Presse Canadienne)

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Stella-Jones et Banque Scotia? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

 

Banque Nationale (NA, 103,16$): la banque québécoise se démarque au premier trimestre

La Banque Nationale a surpassé les attentes à plusieurs égards comme en témoigne l’appréciation de presque 3% de son action à mi-séance le 1er mars. 

Le bénéfice net ajusté de 2,56$ a fléchi de 3%, mais le consensus s’établissait à 2,37$ par action.

Scott Chan de Canaccord Genuity signale que les revenus et les profits avant charges d’impôts et dotation aux pertes sur crédit, l’étalon de la performance fondamentale des banques, ont avancé pour toutes les divisions.

Globalement, la hausse de 7% des revenus et de 29% des revenus nets d’intérêts ont compensé pour la hausse de 9% des dépenses, précise l’analyste. Résultat: les profits avant charges d’impôts et dotation aux pertes sur crédit ont augmenté de 5%.

La division principale de services bancaires aux particuliers et aux entreprises a accru ses revenus totaux de 17% à 1,1 milliard de dollars grâce à la croissance du nombre de prêts (+ 8%) et de la marge nette d’intérêts à de 2,05 à 2,35%. Ses profits avant charges d’impôts et dotation aux pertes sur crédit ont bondi de 29%.

La division de gestion de patrimoine a accru son bénéfice de 16% à un record tandis que ses profits avant charges d’impôts et dotation aux pertes sur crédit ont progressé de 18%. La hausse des taux d’intérêt a gonflé les revenus de 8% et a attiré des dépôts.

La division qui englobe le prêteur américain spécialisé Credigy et la banque cambodgienne ABA Bank ont aussi fait bonne figure. Chez ABA, le nombre de prêts a bondi de 31% tandis que les revenus ont augmenté de 14%.

Malgré ces solides résultats, Scott Chan ne touche pas à sa recommandation de «conserver» avant la téléconférence de 13h00. Le cours de la banque correspond déjà à son cours cible.

L’analyste attend d’en apprendre plus au sujet des provisions pour pertes sur prêts de 86 millions de dollars constituées au premier trimestre qui sont nettement inférieures à ses attentes de 132 M$ et au consensus de 96 M$.

L’institution continue de viser un ratio des réserves pour les pertes sur prêts dépréciés de 15 à 25 points de pourcentage soit une fourchette conforme à celle qui prévalait avant la pandémie.

Stella-Jones (SJ, 50,03$): la hausse des prix du rival américain Koppers de bon augure

Sur le même sujet

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

17/04/2024 | Daniel Dufort

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

17/04/2024 | Dany Provost

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour le 17/04/2024 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.