L'écart de richesse au Canada risque de se creuser

Publié le 20/04/2013 à 10:38, mis à jour le 23/04/2013 à 13:05

L'écart de richesse au Canada risque de se creuser

Publié le 20/04/2013 à 10:38, mis à jour le 23/04/2013 à 13:05

Lors d'une récession, toutes les classes souffrent d'une manière ou d'une autre. Les personnes les plus aisées voient la valeur de leurs entreprises s'effondrer. Leurs actions en bourses sont souvent également affectées. Quant à la classe moyenne, une chute du prix des maisons aura tendance à fortement détériorer la valeur nette des foyers, puisque la résidence principale s'avère trop souvent l'actif le plus important. En outre, cet actif est souvent grevé d'une hypothèque, ce qui accroît l'impact des variations immobilières. 

Lorsque les propriétaires d'entreprise voient leur chiffre d'affaires s'effriter, ils procèdent à des congédiements. Les gens de la classe moyenne sont donc directement affligés par la perte de leur emploi. Voilà donc un double choc : la baisse de l'immobilier sera fréquemment accompagnée de la disparition du revenu principal. Plusieurs ménages ne seront plus en mesure d'effectuer leurs paiements hypothécaires, et devront perdre leur maison. 

Qu'en est-il des gens les plus fortunés? Certes, ils souffriront également. Toutefois, ils  jouissent d'une certaine diversification de leurs actifs. Ils détiennent probablement des investissements un peu partout : actions, obligations et immobilier. Nul doute qu'ils bénéficieront d'une diversification ''géographique''. S'ils possèdent des actifs aux États-Unis, ceux-ci ne seront pas nécessairement entraînés par une récession canadienne.

Si un important ralentissement survient au Canada, ces personnes pourront même saisir des biens immobiliers ou des commerces à prix alléchants au coeur de la récession, simplement en liquidant les biens qu'ils détiennent à l'étranger. Une famille de la classe moyenne dispose rarement de cet avantage. 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Le marché baissier envoie des recrues dans les mains d'acquéreurs

BLOGUE. La dépréciation de dentalcorp et de Converge Technology attire des offres. D'autres pourraient suivre.

Bourse: analyse des résultats des six grandes banques canadiennes avec Luc Girard

BALADO. La Banque Royale et la Banque TD ont particulièrement retenu l'attention cette semaine.