En télétravail? Délimitez votre ring!

Publié le 14/09/2021 à 10:37

En télétravail? Délimitez votre ring!

Publié le 14/09/2021 à 10:37

(Photo: David Guliciuc pour Unsplash)

Un texte de Christian Genest, président fondateur
(«grand ninja»), Buddha-Station

 

COURRIER DES LECTEURS. À l’heure où une majorité de télétravailleurs ont découvert les avantages de travailler de la maison et revendiquent leur intention d’y rester, il est fondamental d’y dessiner des balises. 

On sait tous qu’atteindre un équilibre famille-travail est un défi, cet équilibre est encore plus fragile lorsqu’on peut envoyer un dernier courriel en direct du sofa le soir ou encore prendre un appel durant l’entraînement de hockey de fiston. Il est donc fondamental pour les télétravailleurs de dessiner leurs balises. 

Boxeur depuis 20 ans, j’ai la manie de coller plusieurs challenges d’affaires au noble art. Utilisons l’image du ring afin de vous aider à définir ces limites.

 

Planifiez et prévoyez 

La plupart du temps dans un gym de boxe, il n’y a qu’un ring, d’où l’importance de réserver son utilisation afin de s’assurer qu’il est disponible. À juste titre, vous devrez prévoir en conséquence vos partenaires et coachs d’entraînements afin d’être alignés. Un juste équilibre entre du travail seul et en équipe demeure l’idéal à atteindre afin d’évoluer.

 

Faites le chemin vers le gym

Je m’y rends parfois en métro, d’autres fois en Bixi, tout dépend de la météo.

J’aime lire en métro et écouter des balados d'une oreille alors que je pédale (Shuuut! C’est un secret !).

Il m’arrive de faire un arrêt au café St-Henri sur mon chemin et d’esquisser quelques sourires !

Je comprends que le trafic intense ou encore les odeurs du transport en commun ne vous manquent pas.

Vous habiller en costume de travail, mettre le nez dehors pour une petite marche, dire bonjour à des étrangers au café vous permettra de connecter avec la vie qui défile avant que vous vous isoliez dans votre télécaverne !

 

Ancrez-vous sur des rituels

Avant d’entrer dans le ring, j’aime m’asseoir dans les marches pour y attacher mes bottes, faire quelques rounds de cordes à sauter, étirer mes épaules avec un câble orthopédique et finir avec du «shadow boxing».

En télétravail, vous devriez vous créer le même genre de rituel, force est de croire que vous deviez en avoir lorsque vous vous déplaciez au bureau ?

 

Tracez votre ring

Délimitez votre espace de travail, faites-en un endroit unique et tâchez dans la mesure du possible de ne pas vivre à temps complet dans votre bureau. Si vous évoluez dans un petit ring, favorisez un rangement efficace et des accessoires qui vous mettront dans un «flow» de travail. Surtout, sachez contrôler les entrées et sorties dans ce ring, celui-ci deviendra l’endroit où vous déploierez objectif, performance et apprentissage.

 

Le repos fait partie de l’entraînement

Les entraînements de type «Rocky» sont chose du passé. Le sport évolue, les techniques d’entraînement aussi. Dans cette optique, comme le meilleur entraînement est celui qu’on n’a jamais fait, celui qui nous sort de notre zone de confort, le repos devient primordial afin de laisser les muscles s’oxygéner et se micro-réparer. Chers télétravailleurs, le plus important muscle de notre corps est le cerveau, sachez reconnaître ses limites, les accepter avec humilité et surtout ne jamais franchir la ligne du surentraînement!  

 

Vous boxerez comme vous mangez

Monter dans le ring en après-midi après n’avoir avalé qu’une simple barre tendre ne vous rendra pas très vigoureux.  À l’inverse, engouffrer une poutine, parce que c’est bon, vous portera beaucoup plus à dormir ou plutôt ronfler, qu’à envoyer des «jabs» efficaces!

Bref, gardez vos folies culinaires pour l’apéro ou les week-ends! 

Si vous tombez facilement dans l’obsession de tout régler ou encore de dire oui à toutes demandes de collègues, force est d’admettre que votre productivité en prendra un coup tel un bon crochet, mais prenez garde, le direct au visage pourrait vous mettre K.O. : perte de sommeil, baisse de motivation et perte de satisfaction. Croyez-moi, ça laisse des traces! 

Comme dirait Adam Grant, célèbre psychologue, boycotter le FOMO (fear of missing out) et embrasser le JOMO (joy of missing out), vous gardera plus souriant, rieur, joueur et créatif… des atouts précieux en temps de pandémie!

À propos de ce blogue

La réaction de Les Affaires réserve cet espace aux lecteurs qui voudraient réagir aux textes d’opinions et d’analyse publiés sur son site internet par ses chroniqueurs et ses experts invités. Seuls les textes respectueux et clairement argumentées seront considérés. Les propos tenus dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Les personnes souhaitant publier une lettre d’opinion dans la rubrique Forum sont invitées à soumettre leur texte à redactionlesaffaires@groupecontex.ca

Sur le même sujet

Manifs antivaccins près des écoles et hôpitaux: Québec va déposer une loi spéciale jeudi

22/09/2021 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

L’objectif de la loi spéciale est de permettre aux policiers de donner des amendes aux manifestants.

À la une: trouver de nouvelles façons de s'approvisionner

Édition du 22 Septembre 2021 | Les Affaires

La pandémie a enrayé la machine bien huilée qu’étaient les chaînes logistiques mondiales...