Acquisition d’Activision par Microsoft, une bonne nouvelle

Publié le 19/01/2022 à 09:26

Acquisition d’Activision par Microsoft, une bonne nouvelle

Publié le 19/01/2022 à 09:26

Par Charles Poulin

Activision Blizzard possède notamment le studio Beenox à Québec. (Photo: 123RF)

L’acquisition du studio de création de jeux vidéo Activision Blizzard par Microsoft est une bonne nouvelle pour l’industrie au Québec, estime la Guilde du jeu vidéo du Québec.

Microsoft a annoncé l’acquisition du studio pour la somme de 68,7 milliards de dollars américains mardi. Activision Blizzard possède notamment le studio Beenox à Québec.

«C’est une bonne nouvelle pour nous, estime la directrice générale intérimaire de la Guilde du jeu vidéo du Québec, Nadine Gelly. Microsoft est déjà bien implantée au Québec. Elle connaît et respecte notre culture et notre mentalité.»

La transaction, malgré son ampleur, n’a pas surpris outre mesure Nadine Gelly. Le nerf de la guerre dans l’industrie est le contenu et Activision Blizzard permettra à Microsoft d’en obtenir dans un secteur où elle pouvait prendre de l’expansion.

 

Indépendants

La transaction entre Microsoft et Activision Blizzard marque la deuxième acquisition majeure en moins de deux semaines, après celle de Take Two par Zynga au coût de 12 milliards de dollars américains.

Même si elle estime qu’il est parfaitement naturel que certaines entreprises du secteur procèdent à des acquisitions, Nadine Gelly croit qu’il n’y a pas de tendance majeure à la consolidation dans l’industrie.

«Au Québec, nous avons plus de 200 studios indépendants, fait-elle remarquer. Nous allons conserver cette variété encore longtemps. Oui, il peut y avoir des acquisitions, mais l’indépendance est ce qu’il y a de plus important pour les créateurs. Je ne crois pas qu’il n’y aura que de grands joueurs, autant ici qu’à l’international.»

Nadine Gelly rappelle que le Québec représente le troisième plus grand pôle mondial de création de jeux vidéo.

 

Sur le même sujet

Acheter ou vendre? Que doivent faire les investisseurs?

06/05/2022 | Morningstar

Les investisseurs sont confrontés à des signaux forts pour acheter et vendre, en même temps.

Licences de Shaw: la voie s'ouvre pour une acquisition par Québecor

Québecor se dit satisfait de la déclaration de Champagne. Un rachat complet aurait été «contraire à l'intérêt public.»

À la une

«Revenir au bureau? Non merci, ça coûte trop cher!»

Il y a 4 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Essence, strationnement, food court... Au secours, le retour partiel au bureau me coûte une fortune!»

Ce qui cloche avec l'expérience voyageur à l'aéroport de Montréal

BLOGUE INVITÉ. Comment se fait-il que l'expérience soit plus fluide à Paris qu'à Montréal?

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.