Un premier terminal de paiement pour payer avec des cryptomonnaies

Publié le 13/06/2022 à 07:01

Un premier terminal de paiement pour payer avec des cryptomonnaies

Publié le 13/06/2022 à 07:01

Par Emmanuel Martinez

Le terminal de paiement de PandaPay, doté de l’application conçue par Dello, permet de payer des commerçants en cryptomonnaies dans le même appareil que pour des cartes de crédit ou de débit. (Photo : courtoisie)

Les marchands québécois pourront dorénavant accepter beaucoup plus facilement des cryptomonnaies grâce à une innovation de deux jeunes entreprises montréalaises.

PandaPay et Dello ont uni leur force pour offrir le premier terminal de paiement au pays qui accepte à la fois les cryptomonnaies et les cartes de crédit et de débit.   

La fintech Dello s’est chargée d’intégrer les cryptomonnaies dans le système de paiement de PandaPay. Le consommateur qui veut payer n’a qu’à choisir la fonction cryptomonnaies pour régler son achat en utilisant le même terminal requis pour une carte de crédit ou de débit. L’appareil génère un code QR que le client n’a qu’à scanner afin de débiter son portefeuille numérique. Pour le marchand, ce paiement est automatiquement converti en dollars canadiens.

«Il y a des avantages clairs à accepter les cryptomonnaies, que beaucoup de commerçants ignorent, notamment des frais de transaction moins élevés, une protection contre les rétrofacturations frauduleuses et l'accès à de nouveaux groupes démographiques», a déclaré le cofondateur de Dello, Martin Lafleur, par communiqué.

PandaPay travaille sur ce projet depuis deux ans. «Des tests ont été faits chez des marchands de confiance depuis janvier, explique le chef des produits et des partenariats de cette PME de 70 employés, Marc Sarrapuchiello, en entrevue téléphonique. Cela fait six mois qu’on examine si cela marche et on a travaillé à améliorer le produit et à régler les problèmes. Pour lancer la solution, il faut s’assurer qu’elle soit stable.»

Le cofondateur de cette entreprise créée en 2014 voyait d’abord les cryptomonnaies comme une menace pour son industrie, mais celle-ci s’est plutôt transformée en occasion d’affaires.

«On espère que cette solution va nous permettre d’attirer de nouveaux clients, ajoute-t-il en entrevue. Il y aura beaucoup de curieux.»

PandaPay, qui possède 7000 points de vente partout au Canada, ainsi qu’aux États-Unis, précise qu’au départ, seulement le Bitcoin et le Bitcoin Lightning seront acceptés.

«Mais d’autres cryptomonnaies comme Ethereum seront disponibles dans un futur approché», souligne Marc Sarrapuchiello. 

L’utilisation des cryptomonnaies a explosé ces dernières années, particulièrement chez les moins de 40 ans. Selon la firme Triple A, plus de 300 millions de personnes possédaient des cryptomonnaies en 2021 dans le monde, dont 28 millions en Amérique du Nord. Des commerces comme le détaillant automobile HGrégoire acceptent déjà des paiements en monnaie virtuelle.

Très volatiles, les cryptomonnaies sont toutefois affectées par les baisses récentes des marchés financiers. Par exemple, le Bitcoin a perdu environ 38% de sa valeur durant les six derniers mois.


Sur le même sujet

Ses «erreurs de jeunesse» n’arrêteront pas l’innovation du Web3

26/09/2022 | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Cet Internet 3.0, bâti sur les «chaînes de blocs», charrie quantité de préoccupations.

Après l'effondrement de la crypto terra, son créateur sud-coréen admet ses torts

17/08/2022 | AFP

Les autorités sud-coréennes ont ouvert plusieurs enquêtes criminelles autour de cette affaire.

À la une

Les chefs de parti donnent un dernier coup à la veille du scrutin

Mis à jour le 02/10/2022 | La Presse Canadienne

Plusieurs chefs se sont rendus dans des circonscriptions où se déroulent des luttes serrées à la veille du scrutin.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la relève manufacturière

Édition du 21 Septembre 2022 | Catherine Charron

La question de François-Xavier Tétreault, cofondateur des équipements Ostrya.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la transition énergétique

Édition du 21 Septembre 2022 | François Normand

La question de Patrick Decostre, président et chef de la direction de Boralex.