Comment les employeurs peuvent-ils favoriser le bien-être de leurs employés dans un contexte de conflit mondial?

Publié le 27/11/2023 à 15:15

Comment les employeurs peuvent-ils favoriser le bien-être de leurs employés dans un contexte de conflit mondial?

Publié le 27/11/2023 à 15:15

Par Benefits Canada

Les employeurs doivent s’efforcer de créer des lieux de travail psychologiquement sûrs. (Photo: 123RF)

Alors qu’un bref cessez-le-feu entre les forces israéliennes et le Hamas a ponctué le conflit à Gaza la semaine dernière, l’impact plus large de la guerre sur la santé mentale et la sécurité psychologique des gens durera probablement longtemps. Par ailleurs, l’invasion de l’Ukraine par la Russie est sur le point d’entrer dans sa troisième année.

En ces temps difficiles, il est important que les employés se sentent soutenus sur leur lieu de travail, déclare Paula Allen, leader mondial et première vice-présidente de la recherche et de la connaissance des clients chez Telus Health. «Chaque fois qu’il y a un événement de nature traumatique [dans le monde], cela peut être très perturbant. Les organisations s’intéressent beaucoup à la manière de soutenir les gens.»

Si les avantages sociaux tels que les programmes d’aide aux employés et les services de conseil peuvent apporter un soutien immédiat, il est également important que les employeurs s’efforcent de créer des lieux de travail psychologiquement sûrs par le biais de la formation des cadres et d’une communication ouverte.

«Les employés veulent que le travail soit un lieu positif en termes de bien-être, et c’est là que la formation entre en jeu», explique Paula Allen. «La formation est particulièrement importante pour les responsables des ressources humaines, car ce sont eux qui sont les plus proches des employés.»

Dans le cas d’événements mondiaux conflictuels et politiquement sensibles tels que le conflit actuel au Moyen-Orient, il est important que les employeurs continuent à se concentrer sur le bien-être des employés, ajoute-t-elle. «Il est impossible de se mettre à la place d’une autre personne dans une situation donnée, mais les êtres humains peuvent se soucier des êtres humains et les employeurs peuvent s’assurer que les employés se sentent à l’aise, en sécurité et apprécient le soutien qu’ils reçoivent sur leur lieu de travail.»

 

Ce texte écrit par Blake Wolfe a été publié à l’origine en anglais par Benefits Canada.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce texte écrit par Blake Wolfe a été publié à l’origine en anglais par Benefits Canada. 

 

 


Sur le même sujet

Pourquoi cette aversion pour l'assurance vie?

28/02/2024 | Dany Provost

EXPERT INVITÉ. Parce que la mort est inévitable, il faut parler d'assurance vie.

Les primes d'assurances devraient augmenter pour les véhicules électriques, selon un rapport

Mis à jour le 12/02/2024 | La Presse Canadienne

Les coûts de réparation plus élevés vont probablement conduire le secteur de l'assurance à ajuster ses primes.

À la une

Brian Mulroney est décédé

Il y a 20 minutes | Les Affaires

Sa fille Caroline en a fait l'annonce sur le réseau social X, jeudi en fin de journée.

La relance d'un journal: «On était cowboys, on n'avait peur de rien»

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. Au début des années 1980, «Les Affaires» devient en un an un incontournable du milieu des affaires.

Ce qu'en disent nos lecteurs...

Édition du 21 Février 2024 | Les Affaires

SPÉCIAL 95 ANS.  «Il y a eu une promotion en 1977 au cégep de Trois-Rivières et je le lis depuis bientôt 47 ans...»