Nucléaire: un appétit intellectuel de Pierre Fitzgibbon

Publié le 06/06/2023 à 19:27

Nucléaire: un appétit intellectuel de Pierre Fitzgibbon

Publié le 06/06/2023 à 19:27

Par La Presse Canadienne

Le ministre de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, a indiqué mardi qu’«il n’y a aucun projet (nucléaire) sur la table», mais il s’est demandé du même souffle: «est-ce qu’un jour on pourrait le considérer?» (Photo: La Presse Canadienne)

 

Québec — Le gouvernement Legault écarte l’option du nucléaire dans sa quête pour augmenter la production d’électricité au Québec, mais l’appétit intellectuel est là.

Le ministre de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, a indiqué mardi qu’«il n’y a aucun projet (nucléaire) sur la table», mais il s’est demandé du même souffle: «est-ce qu’un jour on pourrait le considérer?»

Hydro-Québec a longtemps eu une seule centrale dans son parc de production, Gentilly II, mais elle a fermé en 2012 et est actuellement en processus de démantèlement.

En mêlée de presse, M. Fitzgibbon a toutefois indiqué qu’il avait eu des échanges récents avec son homologue en Ontario, une province qui compte sur le nucléaire pour produire pratiquement la moitié de son électricité.

Est-ce que ces discussions lui ont donné le goût du nucléaire?

«Intellectuellement oui, mais aujourd’hui, au Québec, on n’est pas là. Il n’y a aucun projet nucléaire au Québec.»

Il a rappelé que le Québec allait finir par manquer d’énergie électrique et qu’il faudrait donc envisager d’autres sources, dont le nucléaire.

Le nucléaire n’est pas considéré comme une énergie verte, mais elle a une faible empreinte carbone, a-t-il ajouté, en faisant remarquer que la France travaille actuellement à rendre le nucléaire le plus vert possible.

L’an dernier, M. Fitzgibbon avait manifesté son intérêt envers une toute récente percée dans le domaine, soit recourir à la fusion nucléaire, plutôt que la fission comme c’est le cas actuellement, pour produire de l’énergie.

Hydro-Québec n’a compté qu’une seule centrale nucléaire dans son parc de production. Il s’agit de Gentilly II, qui a été en activité pendant 29 ans et qui a fermé définitivement en 2012.

La phase de démantèlement des installations se terminera en 2062, selon des documents d’Hydro-Québec déposés à la Commission canadienne de la sûreté nucléaire.

À la une

Trois stratégies pour rendre son commerce plus attrayant

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Voici trois commerces qui ont élaborer de nouvelles stratégies pour se démarquer.

La main-d'oeuvre reste un défi pour les détaillants

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Plus d'un poste vacant sur dix au Québec se trouve dans le secteur du commerce de détail.

Des clients avides de rabais

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants doivent s'ajuster aux nouvelles attentes des consommateurs.