Le Bloc s’opposera à la motion pour une suspension élargie de la taxe sur le carbone

Publié le 06/11/2023 à 14:55

Le Bloc s’opposera à la motion pour une suspension élargie de la taxe sur le carbone

Publié le 06/11/2023 à 14:55

Par La Presse Canadienne

Le positionnement des bloquistes avait quelque chose de déterminant, mais leur chef, Yves−François Blanchet, a fermé la porte à appuyer cette motion. (Photo: La Presse Canadienne)

Le Bloc québécois votera contre une motion conservatrice visant à élargir la suspension de la tarification fédérale sur le carbone à toutes les formes de chauffage résidentiel, et pas seulement pour le mazout. 

Cela laisse donc planer un certain suspense sur ce qu’il adviendra de cette motion, laquelle sera soumise au vote des députés des Communes lundi après−midi.

Les néo−démocrates ont déjà fait savoir qu’ils appuieront l’initiative conservatrice, ce qui assure un soutien considérable, mais un nombre de voix toujours insuffisant pour rallier une majorité.

Dans ce contexte, le positionnement des bloquistes avait quelque chose de déterminant, mais leur chef, Yves−François Blanchet, a fermé la porte à appuyer cette motion.

D’entrée de jeu, il a souligné en mêlée de presse que «la taxe carbone ne s’applique pas au Québec», étant donné le système de plafonnement et d’échange qui est en place depuis des années dans la province.

«Alors, nous, on s’est dit:» Ça ne nous touche pas terriblement, mais l’environnement oui». Donc, c’est une évidence pour nous autres que de dire qu’on ne soutiendra pas une manœuvre des conservateurs dont l’impact environnemental est négatif», a résumé M. Blanchet devant les journalistes.

Le chef conservateur Pierre Poilievre affirme que l’exemption temporaire sur le mazout annoncée par le premier ministre Justin Trudeau le mois dernier est source de discorde.

M. Poilievre soutient que M. Trudeau se livre au favoritisme régional dans le but d’inverser les résultats atones des libéraux dans les sondages dans le Canada atlantique.

M. Trudeau plaide que le mazout est beaucoup plus cher à utiliser que le gaz naturel et qu’un nombre disproportionné de ménages du Canada atlantique utilisent encore du mazout et ont besoin de plus de temps pour remplacer leurs fournaises par des thermopompes électriques.

Les libéraux font valoir qu’il y a en fait plus de Canadiens à l’extérieur de la région de l’Atlantique qui utilisent du mazout résidentiel, mais que trois provinces de l’Atlantique ont adhéré à un programme visant à aider les utilisateurs de mazout à passer aux thermopompes électriques.

Sur le même sujet

À la une

Budget fédéral 2024: Ottawa pige 19,4G$ dans les poches des ultrariches et des entreprises

16/04/2024 | Denis Lalonde

BUDGET FÉDÉRAL 2024. La mesure devrait servir à éponger le déficit de 39,8 G$ prévu pour 2024-2025.

Budget fédéral 2024: Ottawa veut encourager les régimes de retraite à investir au Canada

16/04/2024 | Denis Lalonde

BUDGET FÉDÉRAL 2024. Ottawa veut inciter les régimes de retraite à investir au pays, mais sans y consacrer d’argent.

Ce budget écrit à l'encre rouge foncé ne fera pas que des heureux

16/04/2024 | Sandra Aubé

EXPERTE INVITÉE. Les contribuables les mieux nantis passent à la caisse.