François Legault annonce près de 42 M$ pour un centre d’innovation en agriculture

Publié le 22/03/2024 à 11:42, mis à jour le 22/03/2024 à 14:15

François Legault annonce près de 42 M$ pour un centre d’innovation en agriculture

Publié le 22/03/2024 à 11:42, mis à jour le 22/03/2024 à 14:15

Par La Presse Canadienne

Ce centre inclura «des laboratoires, des ateliers technologiques, des bureaux, des salles de rencontre et de formation ainsi qu’un complexe de serres à la fine pointe de la technologie, qui permettra de tester et de valider des technologies agricoles et des bioproduits végétaux dans un environnement contrôlé». (Photo: La Presse Canadienne)

Le premier ministre François Legault était de passage dans sa circonscription de L’Assomption, vendredi, pour annoncer près de 42 millions de dollars (M$) pour l’implantation d’un centre d’innovation en agriculture, mais aussi pour manifester son intention d’alléger des règles environnementales.

L’organisme Agtech recevra un financement de 41,7 M$ pour soutenir l’implantation d’un centre d’innovation en agrosciences et en agritechnologies à L’Assomption.

Les laboratoires du centre d’innovation permettront de tester des technologies agricoles et des bioproduits végétaux dans un environnement contrôlé, notamment pour rendre l’agriculture plus résiliente aux changements climatiques.

Le premier ministre Legault a expliqué que des recherches seront effectuées «entre autres sur la lutte aux parasites et les nouvelles variétés de plantes qui sont plus en ligne avec le climat qu’on a et qu’on aura dans les prochaines années».

L’objectif du centre, a indiqué François Legault, «est d’augmenter la productivité» des producteurs maraîchers.

«L’implantation de ce centre d’innovation traduit notre volonté d’assurer la pérennité de l’agriculture dans nos régions, l’attractivité de la relève et l’autonomie alimentaire du Québec», a indiqué le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, en expliquant que les changements climatiques posent de nombreux défis, notamment pour les sols, et que la composition des sols fera l’objet de recherches au nouveau centre.

Les périodes de sécheresse et les canicules assèchent de plus en plus le sol et menacent les cultures. À l’été 2023, l’alternance de pluies abondantes et de canicules a durement touché les agriculteurs.

«Ça a vraiment été une année épouvantable pour les maraîchers et puis on est en train de regarder comment on peur les aider», a indiqué le premier ministre en conférence de presse.

 

Un chantier pour alléger les règles environnementales 

Parmi les solutions pour venir en aide aux agriculteurs, dont le revenu net en 2023 a été le plus bas depuis des décennies, François Legault compte alléger des règlements, notamment au niveau de l’environnement.

Le premier ministre fait ainsi écho à la demande de l’Union des producteurs agricoles, dont le président Martin Caron expliquait à La Presse Canadienne il y a quelques semaines que les producteurs québécois avaient de la difficulté à être aussi compétitifs que les producteurs mexicains, notamment parce que les règles environnementales dans ce pays sont moins sévères.

François Legault n’a pas précisé quelles règles il compte changer, mais il a indiqué «qu’on va lancer un grand chantier pour faire des allégements réglementaires».

«On importe la moitié de ce qu’on mange.Il y a quelque chose d’injuste dans le fait que les produits qui sont importés dans certains cas n’ont pas les mêmes normes environnementales», donc «il faut trouver un équilibre pour que nos producteurs agricoles soient compétitifs», a expliqué François Legault.

Les allègements réglementaires ne viseront pas seulement l’agriculture.

«Vous allez m’entendre parler beaucoup dans les prochains mois, de façon générale, d’allégement règlementaire. Il y a trop de bureaucratie au Québec, c’est trop compliqué pour nos entrepreneurs et pour les individus», a expliqué le premier ministre.

 

Une «journée historique» 

Le maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau, qui participait à l’annonce du financement pour le centre d’innovation en agriculture, a indiqué qu’il s’agissait «d’une journée historique» pour sa ville et sa région.

«Ce jalon important positionne clairement notre MRC comme un acteur de calibre mondial dans l’écosystème des technologies agricoles innovantes», a affirmé le maire.

Le centre d’innovation en agrosciences et en agritechnologies servira aux activités de recherche d’Agtech et du Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL).

Selon un communiqué de presse du gouvernement, «les nouvelles installations comprendront des laboratoires, des ateliers technologiques, des bureaux, des salles de rencontre et de formation ainsi qu’un complexe de serres à la fine pointe de la technologie».

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

À la une

L’art d’être plus efficace

Il y a 35 minutes | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, respiration après un nouveau record

Mis à jour il y a 27 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a ouvert en hausse.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 21 mai

Mis à jour à 08:16 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient essentiellement en déclin lundi matin.