Plus de 330 employés d'entrepôt de La Baie sont en grève, affirme Unifor

Publié le 23/06/2022 à 08:14

Plus de 330 employés d'entrepôt de La Baie sont en grève, affirme Unifor

Publié le 23/06/2022 à 08:14

Par La Presse Canadienne

Les travailleurs de la logistique ont débrayé après que HBC a refusé d’offrir une augmentation de leur rémunération pour la dernière année, a expliqué le syndicat. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Plus de 330 employés d’entrepôt de la Compagnie de la Baie d’Hudson ont déclenché une grève après l’échec des pourparlers avec l’entreprise, a indiqué mercredi le syndicat Unifor.

Les travailleurs de la logistique ont débrayé après que HBC a refusé d’offrir une augmentation de leur rémunération pour la dernière année, a expliqué le syndicat.

Selon Unifor, les employés ont travaillé sans contrat pendant plus d’un an pendant la pandémie.

Les employés de l’entrepôt traitent les commandes en ligne de partout au pays depuis l’emplacement de HBC Logistics à Scarborough, en Ontario.

La directrice régionale d’Unifor Ontario, Naureen Rizvi, a indiqué que les travailleurs avaient reporté les négociations lorsque leur convention collective a expiré en mai dernier pour aider le détaillant à répondre à l’augmentation des ventes en ligne dans le cadre des fermetures liées à la pandémie de COVID-19.

Elle affirme que l’entreprise refuse maintenant de payer aux travailleurs les augmentations de salaire qu’ils auraient alors reçues.

«Le détaillant phare du Canada exploite cyniquement la bonne volonté de ses employés pour tromper les travailleurs de l’augmentation de salaire qu’ils auraient dû recevoir et auraient reçue», a soutenu Mme Rizvi dans un communiqué.

Dwayne Gunness, vice-président de la section locale 40 d’Unifor, a indiqué que l’entreprise avait reçu une aide gouvernementale par l’entremise de la Subvention salariale d’urgence du Canada, mais qu’elle choisissait maintenant «de profiter des personnes qui ont réellement travaillé pendant la pandémie».

La Baie d’Hudson a ouvert son site web aux vendeurs tiers en mars dernier, alors qu’elle cherchait à accroître ses ventes en ligne et à se positionner comme un marché de magasinage en ligne haut de gamme au Canada.

Dans une déclaration envoyée par courriel, la porte-parole Tiffany Bourre a affirmé que La Baie d’Hudson était engagée dans le processus de négociation collective et qu’elle espérait poursuivre les discussions «de bonne foi».

«Nous avons fait des offres justes, raisonnables et concurrentielles qui comprenaient des augmentations de salaire significatives pour les associés», indique la déclaration.

Mme Bourre a ajouté que la société espérait parvenir rapidement à une résolution et a noté qu’«entre-temps, absolument aucune interruption n’est prévue pour les commandes des clients».

À la une

Nouvel espoir dans la lutte aux changements climatiques

25/11/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs pays ont réussi à réduire leurs émissions de GES tout en affichant une croissance économique.

Bourse: Toronto clôture en légère hausse

Mis à jour le 25/11/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé sur une note contrastée.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 25/11/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.