Caisse de dépôt et placement: 39 G$ en actifs «sobres» de carbone

Publié le 12/04/2022 à 16:14

Caisse de dépôt et placement: 39 G$ en actifs «sobres» de carbone

Publié le 12/04/2022 à 16:14

Par Charles Poulin

Pour identifier ses actifs sobres en carbone, la CDPQ utilise la taxonomie du Climate Bonds Initiative. (Photo: 123RF)

Les actifs «sobres de carbone» de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) atteignent désormais 39 milliards de dollars, une croissance de 120% depuis 2017.

Le «Rapport d’investissement durable 2021» de la CDPQ mentionne également une diminution de 49% de l’intensité carbone de son portefeuille global par rapport à 2017 ce qui, selon elle, la place «en bonne voie d’atteindre notre cible 2030».

Rappelons qu’en septembre, la CDPQ a dévoilé sa stratégie climatique avec comme objectif la carboneutralité d’ici 2050. Parmi les cibles, on retrouve 54 G$ en actifs sobres de carbone d’ici 2025, 60% de réduction de l’intensité carbone de son portefeuille d’ici 2030 ainsi qu’une sortie de la production pétrolière d’ici la fin de cette année.

«Dans un contexte marqué par la superposition de crises, nous sommes restés concentrés sur nos objectifs à long terme, souligne dans un communiqué le président et chef de la direction de la CDPQ, Charles Émond. Nous avons continué d’investir du capital constructif et de créer de la valeur durable pour nos déposants et les collectivités où nous sommes présents à travers le monde.»

Pour identifier ses actifs sobres en carbone, la CDPQ utilise la taxonomie du Climate Bonds Initiative (CBI), explique-t-elle. Celle-ci utilise des critères précis pour cibler les actifs et les projets nécessaires pour l’atteinte d’une économie sobre en carbone.

Social et gouvernance

La CDPQ a de plus dévoilé ses réalisations sociales et de gouvernance dans son rapport annuel.

Du côté des politiques sociales, on note l’adoption d’une nouvelle politique en matière d’équité, de diversité et d’inclusion pour guider ses actions et initiatives, une représentation féminine de 39% au sein de son comité de direction et de 25% dans ses postes en investissement.

On remarque de plus un bond de 22% en 2020 à 29% en 2021 de la représentation féminine parmi les administrateurs désignés sur les conseils de ses sociétés en portefeuille, ce qui atteint presque sa cible de 30% d’ici 2023, ainsi que l’analyse de plus de 1600 dossiers en lien avec les meilleures pratiques fiscales.

En termes de gouvernance, la CDPQ a entrepris des discussions avec 194 entreprises sur les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) et a réalisé 398 analyses de risques technologiques.

 

Sur le même sujet

À la une

Comment se protéger des fraudeurs en voyage?

Il y a 37 minutes | La Presse Canadienne

L’augmentation de la fraude numérique peut être attribuée à l’évolution de l’économie vers des niveaux prépandémiques.

Déconstruire les vieux mythes

BLOGUE INVITÉ. En achetant Clearwater Seafoods, les Mi’kmaq ont montré qu’ils savent brasser des affaires.

Les objectifs d’Equinor, BP et Shell «incompatibles» avec l’accord de Paris

13:30 | AFP

Les scénarios parviennent pas à limiter le réchauffement et dépasseraient largement la limite de 1,5 °C.