Les innovations technologiques issues de l'espace

Publié le 20/07/2009 à 00:00

Les innovations technologiques issues de l'espace

Publié le 20/07/2009 à 00:00

Par La Presse Canadienne

S'exprimant en avril devant l'Académie nationale américaine des sciences, Barack Obama a souligné les avancées scientifiques liées aux efforts mis en oeuvre pour envoyer le premier homme sur la Lune. "Le programme Apollo a produit des technologies qui ont amélioré les systèmes de dialyse rénale et d'assainissement de l'eau; des capteurs pour tester des gaz dangereux, des matériaux de construction permettant des économies d'énergie, et des tissus résistant au feu utilisés par les pompiers et les soldats", a souligné le président américain.

"Et plus largement, l'énorme investissement de cette période, -dans la science et la technologie, dans l'éducation et (...) la recherche- ont généré un grand élan de curiosité et de créativité, dont les avantages ont été incalculables."

Contrairement à une idée reçue, la NASA n'a toutefois pas créé la boisson Tang... "Les premières choses auxquelles les gens pensent sont Tang, le Teflon et le Velcro", mais aucun de ces produits n'est issu du programme spatial, explique Roger Launius, conservateur au Musée national Smithsonian de l'air et de l'espace (SNASM) à Washington.
Selon "Spinoff", publication de la Nasa sur les avantages pratiques de la recherche aérospatiale, l'astronaute John Glenn a bu du Tang lorsqu'il était en orbite en 1962, contribuant à la renommée du produit et à son association erronée avec le programme spatial américain. Mais la boisson avait en fait été mise au point par la General Foods en 1957.

Beaucoup d'autres produits courants sont eux bien issus du programme spatial de la Nasa :

- Les systèmes de télécommunications planétaires et les GPS: la Nasa a mis au point des systèmes informatiques plus petits et légers pour ses vaisseaux spatiaux, stimulant l'innovation technologique dans ce domaine. Selon les experts, les systèmes de télécommunications mondiaux actuels, ou les GPS destinés aux voitures, n'existeraient probablement pas sans ces efforts.

- Le lait maternisé: au début des années 1980, la Nasa a testé des algues pour évaluer leur utilisation potentielle dans de longs vols spatiaux. Les chercheurs ont réalisé qu'elles pouvaient apporter des éléments nutritionnels, comme deux acides gras que l'on n'avait auparavant trouvé que dans le lait humain.

Martek Biosciences, une société créée à Columbia (Maryland) en 1985, a mis au point "life'sDHA" et "life'sARA", des compléments alimentaires contenant les mêmes acides gras que le lait humain. Des produits présentés comme favorables au développement visuel et mental. Selon la société, la DHA est désormais présente dans plus de 100 produits alimentaires et 99% des laits maternisés vendus aux Etats-Unis.

- Les aliments lyophilisés: la NASA n'a pas inventé le procédé de lyophilisation, mais l'a fait progresser pour mieux préserver les aliments et leurs nutriments. "Elle l'a amélioré", confirme M. Launius, le responsable de la SNASM, qui fut auparavant historien en chef de la Nasa.

- Les équipements de sport: de nombreux progrès dans le matériel sportif sont liés au travail de la Nasa, des couvertures réfléchissantes dans lesquelles les marathoniens s'enveloppent après la course, aux composants légers et solides de certains clubs de golf en passant par les rembourrages de certaines chaussures de basket.

La société Speedo International, basée à Nottingham, en Grande-Bretagne, a eu notamment recours à l'aide de la Nasa lorsqu'elle a voulu concevoir des combinaisons pour améliorer le coefficient de pénétration dans l'eau. Vingt-cinq records du monde de natation ont été établis durant les Jeux olympiques de Pékin en 2008, dont 23 l'ont été par des athlètes portant ses combinaisons LZR Racer, selon la société.

- Les outils sans fil: Black & Decker a créé des outils sans fil indépendamment du programme spatial, mais a plus tard fabriqué des appareils pour la Nasa. "Nous avons travaillé avec eux sur une perceuse lunaire sans fil pour prélever des échantillons sur la Lune", explique Greg Moores, vice-président de la société basée à Towson (Maryland). Une partie de ces recherches a été utilisée pour l'élaboration des produits sans fil actuels de Black & Decker, ajoute-t-il.

À la une

L’intelligence artificielle au service de la surconsommation?

Il y a 12 minutes | Hugues Foltz

BLOGUE INVITÉ. Pour plusieurs, le temps des fêtes rime avec achats et rabais. Mais, en avez-vous vraiment besoin?

Wall Street: Lucid, visé par une enquête du SEC, s'effondre

Il y a 20 minutes | AFP

Le fabricant de véhicules électriques fait l'objet d'une enquête du SEC sur les conditions de son entrée en Bourse.

Les nouvelles du marché

08:25 | Refinitiv

Vaccination contre Omicron, BMO, croissance de l’emploi aux Etats-Unis, Didi sort du NYSE, et impôt minimum mondial.