Le gouvernement français dépose un budget 2012 sous le signe de la rigueur

Publié le 28/09/2011 à 14:33

Le gouvernement français dépose un budget 2012 sous le signe de la rigueur

Publié le 28/09/2011 à 14:33

Par La Presse Canadienne

Contenir les déficits sans tuer la croissance: tel est le but du projet de budget 2012 dévoilé mercredi par le gouvernement français, qui prévoit un coup de rabot supplémentaire sur les niches fiscales et une contribution des hauts revenus, dans un contexte d'incertitude alimenté par la menace de nouvelle récession et, sur le plan politique, par la victoire de la gauche au Sénat.

Moins radical que celui de la Grèce, de l'Italie ou de l'Espagne, confrontées plus directement à la crise des dettes souveraines, ce projet de loi de finances vise à ramener les déficits publics de 5,7 pour cent du PIB cette année, à 4,5 pour cent en 2012 puis 3 pour cent en 2013, conformément aux traités européens.

Le ministre de l'Économie François Baroin a indiqué que le gouvernement irait jusqu'à 2 pour cent en 2014 et 1 pour cent en 2015. Il a ajouté que le budget s'inscrivait "dans la continuité des efforts produits pour ramener notre niveau de déficit à un niveau acceptable".

Le texte prévoit de faire reculer le déficit de l'Etat à 81,8 milliards d'euros, contre 95,5 milliards attendus cette année. Le gouvernement espère réduire encore ce déficit d'un milliard d'euros, à 80,8 milliards, après la mise en oeuvre du plan de rigueur annoncé par le Premier ministre François Fillon le 24 août pour protéger la note AAA de la France et rassurer les marchés.

"C'est un tournant historique: pour la première fois, les dépenses de l'Etat baisseront d'une année sur l'autre, depuis 1945", s'est félicitée la ministre du Budget Valérie Pécresse en rendant compte du conseil des ministres. "Ce budget 2012, il est placé sous le sceau de la réduction de la dépense. C'est une étape clé, essentielle, sur notre chemin de désendettement."

Avec une dette publique astronomique, évaluée à 85,5 pour cent du PIB cette année, le projet de loi prévoit la suppression de 30 400 postes de fonctionnaires dans le cadre du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux.

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

13/08/2022 | François Normand

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.