Grèce: le taux chômage atteint 16,3%

Publié le 15/09/2011 à 10:02, mis à jour le 16/10/2013 à 20:00

Grèce: le taux chômage atteint 16,3%

Publié le 15/09/2011 à 10:02, mis à jour le 16/10/2013 à 20:00

Par AFP

Le taux de chômage en Grèce a poursuivi sa hausse au deuxième trimestre 2011, à 16,3% contre 11,8% un an plus tôt et 15,9% au premier trimestre 2011, a indiqué jeudi l'Autorité des statistiques grecques (Esa) selon laquelle la catégorie la plus sinistrée est celle des 15-29 ans.

Cette envolée du chômage s'est amorcée début 2010, quand la débâcle financière du pays et la rigoureuse cure d'austérité ont aggravé la récession commencée dès 2009.

La tranche d'âge des 15-29 ans est la plus sinistrée, avec un taux de 32,9% au deuxième trimestre, contre 22,8% un an plus tôt et 30,9% au premier trimestre, a précisé l'Esa dans un communiqué.

Les femmes continuent aussi d'être plus frappées que les hommes, avec un taux de 20%, (13,7% pour les hommes), contre respectivement 15,3% et 9,4% un an plus tôt.

Le nombre de personnes à la recherche d'un emploi au deuxième trimestre a augmenté de 36,5% sur un an, et de 2,3% par rapport au premier trimestre. Les chômeurs étaient 810.821 personnes sur cette période.

Les régions du pays les plus touchées sont le nord-est du pays, avec des taux dépassant 20%.

Le taux de salariés en Grèce, à 63,7% de la population active (hors chômeurs), continue aussi "d'être plus bas que celui de la moyenne dans les pays-membres de l'Union européenne (UE), où ce taux s'élève à 80%", selon l'Esa.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.