Mon enfant a 18 ans: bonne idée de lui ouvrir un CELIAPP?

Publié le 15/03/2024 à 13:00

Mon enfant a 18 ans: bonne idée de lui ouvrir un CELIAPP?

Publié le 15/03/2024 à 13:00

Par WelcomeSpaces.io

(Photo: 123RF)

LE COURRIER DE SÉRAFIN est une rubrique qui présente deux fois par semaine la question en finances personnelles d’un utilisateur, suivie de la réponse de Sérafin, intelligence artificielle spécialisée en finances personnelles québécoises. Le tout est accompagné d'un commentaire de validation ou un complément par un professionnel financier.

«Bonjour Sérafin, mon enfant vient d’avoir 18 ans. Est-ce une bonne stratégie de lui ouvrir un CELIAPP dès cette année, même s’il ne prévoit pas acheter une maison avant plusieurs années et n’a pas la capacité d’épargner?»

Les réponses de Sérafin

Ouvrir un compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP) dès l’âge de 18 ans pour votre enfant peut être une stratégie financière très avantageuse, même s’il ne prévoit pas d’acheter une maison dans l’immédiat. Voici quelques points clés à considérer pour cette stratégie:

Cumulation du plafond de cotisation: comme le plafond de cotisation au CELIAPP s’accumule chaque année, même s’il n’est pas utilisé, ouvrir un compte dès maintenant permettrait à votre enfant de bénéficier d’un espace de cotisation plus grand une fois qu’il décidera d’acheter une maison.

Exonération fiscale des gains: les gains générés dans un CELIAPP (par exemple les intérêts, les dividendes ou les plus-values) sont exempts d’impôts, même lors du retrait. Cela peut représenter une croissance significative de l’épargne sur de nombreuses années. 

Flexibilité: l’objectif premier du CELIAPP est de faciliter l’épargne pour l’achat d’une première maison. Néanmoins, si les circonstances de votre enfant évoluent ou en cas d’urgence, il peut retirer des fonds du compte. Il est crucial de noter cependant que ces retraits à des fins autres que l’achat d’une première habitation sont imposables. De plus, les montants retirés ne peuvent être contribués de nouveau que dans les limites du plafond de cotisation non utilisé, et ces retraits n’augmentent pas les droits de cotisation futures au CELIAPP. Il est donc vital de planifier soigneusement l’utilisation des fonds du CELIAPP pour éviter des conséquences fiscales imprévues.

Déduction fiscale: les cotisations au CELIAPP sont déductibles d’impôt. Cela signifie que votre enfant bénéficiera de réduction d’impôt immédiate pour les sommes versées dans le CELIAPP. 

Enfin, encourager votre enfant à ouvrir un CELIAPP dès maintenant peut être une excellente stratégie pour préparer l’achat d’une première maison. Cela lui donne la possibilité de commencer tôt à bâtir une épargne spécifiquement pour cet objectif, tout en bénéficiant des avantages fiscaux associés, même s’il ne commence à cotiser activement que plus tard.

Note: le texte a été modifié après sa publication.


Les réponses Kevin Paquet, conseiller en sécurité financière, planificateur financier et représentant de courtier

Oui, il peut être très avantageux d’ouvrir un CELIAPP à un enfant dès que ce dernier atteint l’âge de 18 ans, et ce même s’il ne prévoit pas d’acheter une maison à court terme et qu’il n’a pas (pour le moment) la capacité d’y cotiser. C’est une belle façon pour vous en tant que parent d’aider financièrement votre enfant à acquérir éventuellement une propriété. Également, rien n’empêche des parents (ou grands-parents) généreux de faire un don qui sera ensuite versé dans un CELIAPP. Cette somme pourrait même provenir des retraits d’un compte REEE, de sorte que le même argent ferait deux fois des «petits». 

En ouvrant un CELIAPP dès maintenant, l’enfant pourra bénéficier de la possibilité de maximiser les droits inutilisés de participation puisque ceux-ci ne commencent à s’accumuler uniquement après l’ouverture du compte. De plus, les critères d’admissibilité au CELIAPP sont différents au moment de l’ouverture du régime et au moment d’y effectuer un retrait admissible. Il est donc tout à fait recommandé d’ouvrir un CELIAPP «le plus tôt possible». 

Du point de vue de la déduction fiscale de ces cotisations, il est possible d’attendre que les revenus de l’enfant soient dans un palier d’imposition supérieur. Ainsi, les déductions CELIAPP seront appliquées à une année ultérieure où le taux d’imposition sera plus élevé, ce qui sera encore plus avantageux!

 

Vous avez d'autres questions de finances personnelles? Allez les poser à Sérafin et, qui sait, vos interrogations seront peut-être publiées ici!

Sur le même sujet

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.