L'action de la semaine: AtkinsRéalis (anciennement SNC-Lavalin)

Publié le 25/09/2023 à 18:31

L'action de la semaine: AtkinsRéalis (anciennement SNC-Lavalin)

Publié le 25/09/2023 à 18:31

Les entreprises individuelles comme les projets nucléaires ont un potentiel de maintien d’un bon avantage concurrentiel en considération des coûts de transition. (Photo: courtoisie AtkinsRéalis)

Faits importants à retenir pour les investisseurs d’AtkinsRéalis:

• Le changement de nom arrive au moment opportun, tandis que la société se défait d’entreprises coûteuses et de la réputation de SNC-Lavalin.

• Nous apprécions le choix de laisser tomber des projets clés en main à somme globale après les dépassements de coût des dernières années.

• AtkinsRéalis se distingue de ses concurrents avec ses sociétés de capitaux, lesquelles lui accordent un intérêt financier devant les projets d’infrastructures de grande envergure.

SNC-Lavalin ou plutôt, AtkinsRéalis (ATRL), a annoncé récemment qu’elle changeait de nom, une décision tout à fait pertinente. Celle-ci a une certaine portée et les investisseurs devraient surveiller cette occasion boursière.

Nous n’avons pas encore atteint le sommet enregistré en 2018 pour les actions de SNC, mais la trajectoire de la dernière année indique que les investisseurs voient au-delà de la réputation et du rendement passés de l’entreprise. Cette dernière change son équipe de direction et évite maintenant les projets clés en main à somme globale et au coût élevé.

 

Lire aussi - SNC-Lavalin change de nom pour AtkinsRéalis pour marquer «un point tournant»

Nouveau nom et stratégie inédite pour AtkinsRéalis

L’analyste boursier Krzysztof Smalec se dit encouragé par la réduction progressive de tels projets, ainsi que par la forte croissance connue récemment en ce qui a trait aux revenus de son segment SNCL, où l’entreprise misera sur les services d’ingénierie à marge plus élevée, les activités d’exploitation et l’entretien. De plus, la nouvelle orientation stratégique chez AtkinsRéalis a conservé ses éléments distinctifs par rapport à ses concurrents, tels que ses sociétés de capitaux qui estompent la frontière entre l’ingénierie et l’investissement.

Le créneau des capitaux permet à AtkinsRéalis de s’impliquer de plus en plus à chaque étape d’un grand projet d’infrastructure, du financement à la vente et même au maintien de l’intérêt après la mise en œuvre du projet. Les autres joueurs de l’ingénierie n’ont pas les vastes capacités requises pour réussir ce genre de projet et cela place l’entreprise en meilleure position pour tirer profit des occasions d’affaires au Canada.

Les investisseurs qui envisagent d’opter pour AtkinsRéalis devraient garder en tête le classement de l’entreprise en ce qui a trait à sa capacité de tenir la concurrence à l’écart de façon durable. Cela dit, les entreprises individuelles comme les projets nucléaires ont un potentiel de maintien d’un bon avantage concurrentiel en considération des coûts de transition. Aussi, les activités de placement qui mènent à des accords de concession de 30 ans sont susceptibles de procurer un avantage de longue durée.

 

Le taureau

• Nous pensons que le secteur nucléaire de SNC-Lavalin a obtenu un avantage faible qui repose sur des actifs incorporels et les coûts de transition. Le secteur offre toujours des marges d’exploitation supérieures à 10, en plus d’offrir d’excellentes perspectives de croissance.

• Le segment des capitaux chez SNC-Lavalin la différencie de nombreuses rivales de l’ingénierie et de la construction qui n’ont pas les mêmes capacités pour les projets d’aussi grande envergure.

• Le portefeuille de SNC-Lavalin inclut des actifs intéressants, tels que sa participation au projet de l’autoroute 407 ainsi que les segments de l’EDPM, nucléaire et de capitaux.

 

L’ours

• Des problèmes relatifs à l’exécution ont donné lieu à des frais importants dans le cadre de projets clés en main à somme globale.

• La tension diplomatique entre le Canada et l’Arabie saoudite a affaibli le potentiel du secteur des hydrocarbures au Moyen-Orient.

• La société se trouve devant une pénalité de 280 millions après avoir plaidé coupable à des accusations de fraude liées à des travaux sur des infrastructures existantes en Libye.

 

Un texte d'Andrew Willis, rédacteur en chef, Morningstar Canada

Une traduction de Mélanie Pilon

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

La banque centrale évitera l’assouplissement quantitatif à moins d’un épisode majeur

Le résumé des délibérations de la banque centrale sur la réduction de son taux directeur devrait être publié le 19 juin.

Inquiétudes des niveaux d’investissement dans le secteur privé

Mis à jour le 30/05/2024 | La Presse Canadienne

Stephen Poloz affirme que les investissements ont été freinés par la hausse des dépenses gouvernementales.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.