La semaine de quatre jours, c’est dans la poche

Publié le 15/10/2021 à 07:30

La semaine de quatre jours, c’est dans la poche

Publié le 15/10/2021 à 07:30

Par Catherine Charron
Une partie de l'équipe de Poches et fils

Les coups de sonde sont sans équivoque: 100% des employés disent que ça a augmenté leur bien-être. Et la direction est du même avis. (Photo: courtoisie)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Le spécialiste montréalais de la poche, Poches et fils, peut dire mission accomplie : l’implantation de la semaine de quatre jours s’est si bien passée qu’elle prolonge la démarche à longueur d’année.

«On y a pris goût», confesse en appel vidéo avec Les Affaires la PDG du fabricant de vêtements, Camille Hamelin, un peu plus de trois mois après notre premier échange.

Non seulement la productivité de l’entreprise n’a pas diminué, elle aurait carrément augmenté. En effet, la petite PME basée sur la rue Parthenais n’a pas échappé un seul mandat depuis juillet.

Et cette transition lui sert même d'argument supplémentaire pour attirer de nouveaux talents au sein de son équipe. «Ce n’était pas le but, mais on se disait que ça intéresserait les candidats», avoue la gestionnaire, sourire en coin.

Couper une journée à l’horaire a toutefois nécessité un certain ajustement de leurs opérations. «Ça nous a forcés […] à revoir nos façons de faire, notre structure organisationnelle et nos communications internes», énumère Camille Hamelin. Cet assainissement de leurs méthodes de travail leur a ainsi permis d’identifier ce qui était essentiel au bon fonctionnement de leurs activités.

Leurs employés ont dû effectuer un exercice similaire. Cet horaire écourté «a mis en lumière l’importance de bien savoir gérer son temps», constate-t-elle. Le défi a été d’autant plus grand pour ceux qui avaient quelques lacunes déjà existantes à cet égard. Ça a aussi rendu plus difficile la collaboration entre certains collègues, mais rien que l’entreprise n’a pu régler grâce à un peu de supervision.

Malgré ces quelques soubresauts, son équipe qui semble mieux se porter depuis l’implantation de la semaine de quatre jours ne souhaite pas revenir en arrière, bien au contraire. Les coups de sonde sont sans équivoque : 100% des employés disent que ça a augmenté leur bien-être. Et la direction est du même avis.

La gestion de l'horaire du département de production, dont le système de rémunération varie de celui du bureau, sera toutefois légèrement différente, afin de répondre aux livrables du fabricant de vêtements à poche.

Cette démarche vous inspire? Voici quelques leçons qu'a tirées la PDG de Poches et fils:

  1. Demandez à vos employés s’ils veulent vraiment ne travailler que quatre jours.
  2. Soyez proche de vos salariés. Si la communication fluide entre un cadre et son équipe fait déjà partie de votre culture d’entreprise, vous êtes sur la bonne voie. « J’avais une rencontre aux deux semaines avec chaque personne, et j’avais toujours des questions à ce sujet», prévient Camille Hamelin.
  3. Le projet pilote d’un trimestre vous donne la chance de tester. Si ça ne vous convient pas, vous pourrez reprendre vos vieilles habitudes.

 

Pour ne plus louper ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!

 


 

Sur le même sujet

À la une

Enregistrer son écran peut maintenant être un achat local

LA TECHNO PORTE CONSEIL. Un joueur québécois du nom de Berrycast fait aussi dans l’enregistrement d’écran.

Les nouvelles du marché

Il y a 15 minutes | Refinitiv

Vaccination contre Omicron, BMO, croissance de l’emploi aux Etats-Unis, Didi sort du NYSE, et impôt minimum mondial.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour il y a 17 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les marchés mondiaux rebondissent, légèrement rassurés sur Omicron. Le bitcoin se situe maintenant autour de 48 000 $US.