La minière First Phosphate et les Pekuakamiulnuatsh signent une entente de collaboration

Publié le 15/04/2024 à 13:46, mis à jour le 15/04/2024 à 13:58

La minière First Phosphate et les Pekuakamiulnuatsh signent une entente de collaboration

Publié le 15/04/2024 à 13:46, mis à jour le 15/04/2024 à 13:58

Par Trium Médias

Le chef de la communauté Gilbert Dominique se dit satisfait de l'entente de collaboration convenue avec la société First Phosphate. (Photo:Trium Medias)

La minière First Phosphate et la communauté autochtone Pekuakamiulnuatsh Takuhikan annoncent la signature d'une entente de collaboration dans le cadre d'un projet éventuel de mine de phosphate et usine de matériau actif de cathode lithium-fer-phosphate (LFP) dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

L'entente de collaboration signée à Mashteuiatsh, en présence du chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, Gilbert Dominique, et du directeur général de First Phosphate, John Passalacqua, constitue une étape incontournable dans le développement du projet.

L'entente vise notamment à convenir dès le départ des balises en ce qui concerne les opportunités d'emploi, les occasions d'affaires, la protection environnementale du Nitassinan (le territoire), l'harmonisation des travaux d'exploration avec les membres de la Première Nation qui occupent le territoire et l'encadrement de futurs travaux.

Un éventuel accès au parc industriel de Mashteuiatsh pourrait être envisagé en vertu de l'entente, pour le développement des aspects industriels du projet, aussi bien qu'une éventuelle participation financière au projet de la part de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh.

 

Partenaires satisfaits

Également, la Première Nation s'engage à collaborer avec First Phosphate dans l'établissement du phosphate rare de roche ignée comme matériaux critique et stratégique à l'échelle du gouvernement fédéral canadien.

«Nous sommes satisfaits de l'entente de collaboration convenue aujourd'hui avec la société First Phosphate qui permet d'établir des bases pour effectuer des travaux d'exploration sur Nitassinan, notre territoire. Nous devons être considérés et consultés en amont de ce type de projet, en vertu de nos droits ancestraux et titres, notamment notre droit inhérent à l'autodétermination. L'entente permettra d'assurer un suivi lors de la réalisation des études et travaux nécessaires au développement du Projet, avec le souci de la continuité d'ilnu-aitun (la culture ilnue)», a souligné le chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, Gilbert Dominique.

«C'est important pour First Phosphate de travailler en commun avec toutes les parties prenantes de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean dans le développement de l'industrie de l'avenir des batteries. La culture ilnue forme le tissu fondamental du caractère régional du Saguenay–Lac-Saint-Jean et on est fier de pouvoir collaborer stratégiquement en affaires et en culture avec la Première Nation et de pouvoir nous intégrer davantage dans le cœur de la société du Saguenay–Lac-Saint-Jean», a indiqué John Passalacqua, directeur général de First Phosphate.

 

Par Jean Tremblay, journaliste

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.