Le pôle de la finance durable québécois prend de l’expansion

Publié le 19/05/2022 à 10:35

Le pôle de la finance durable québécois prend de l’expansion

Publié le 19/05/2022 à 10:35

Par Charles Poulin

La Déclaration de la place financière québécoise pour une finance durable propose notamment de développer une expertise locale en finance et investissement durables et de favoriser l’établissement ou la croissance d’équipes locales et d'établissements en finance durable au Québec. (Photo: Joelle Simard-Lapointe)

Les efforts pour créer un pôle mondial de la finance durable au Québec ont pris de l’expansion avec l’annonce de neuf nouveaux signataires à la Déclaration de la place financière québécoise pour une finance durable ainsi que la création d’un corridor Québec-France en finance durable.

Addenda Capital, Alpha Fixe, EY, Global Alpha Capital, Manuvie, Power Sustainable, Gestion de Placements TD, Trans-Canada Capital et Evol se joignent aux 29 signataires qui s’étaient joints au mouvement à sa création, en octobre dernier. Ces 38 organisations représentent actuellement plus de 1350 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

La Déclaration de la place financière québécoise pour une finance durable propose notamment de développer une expertise locale en finance et investissement durables, de favoriser l’établissement ou la croissance d’équipes locales et d'établissements en finance durable au Québec, de soutenir le développement local de produits et de services en finance durable, de favoriser la croissance des fonds confiés à des gestionnaires établis localement et démontrant une expertise de pointe en investissement responsable, de renforcer la divulgation et la transparence en matière de finance durable et de renforcer l’intégration des facteurs ESG (environnement, sociaux et gouvernance) dans les opérations, processus internes et façons de faire des signataires et l’encourager auprès de ses partenaires.

«Le principe général, c’est d’inclure les facteurs ESG dans les critères de décisions, explique le directeur général de Finance Montréal, Jacques Desforges. Nous voulons ajouter cette variable au rendement et au risque lorsque vient le temps d’investir.»

Jacques Desforges indique qu’aucun objectif de nombre de signataires n’a été mis de l’avant pour la création du pôle de finance durable québécois. Le but premier de Finance Montréal est de renforcer l’écosystème de la finance durable.

«Nous avons besoin de gens, des consultants, des experts, de gens formés qui contribuent à l’avancement de la science, affirme-t-il. C’est ça qui fait un écosystème économique, de la même façon qu’en aéronautique, il y a des fabricants, des sous-traitants et autres. Il faut renforcer les finances durables au Québec de façon à ce que nous devenions un des principaux pôles dans le monde et le principal en Amérique du Nord.»

 

Corridor avec la France

Finance Montréal et Finance for Tomorrow, branche de Paris Europlace, ont également annoncé la création d’un corridor Québec-France en finance durable dans l’optique de stimuler l'engagement stratégique des deux places financières. Il a pour objectif de renforcer la coopération entre les acteurs québécois et français notamment par la mise en commun d’expertises et de bonnes pratiques en finance.

Cette annonce a été effectuée dans le cadre de la deuxième édition du Sommet de la finance durable, organisé par Finance Montréal.

«On favorise l’innovation des deux côtés de l’océan, souligne Jacques Desforges. Il faut garder en tête que Paris est un pôle de classe mondiale qui s’est beaucoup développé en matière de finances durables depuis les accords de Paris en 2015. Ces avancées et cette connaissance accumulées sont quelque chose que nous pouvons adapter ici au Québec.»

«Finance for Tomorrow est ravi de s’associer à Finance Montréal pour consolider les relations entre les deux places et créer ainsi une vraie alliance transatlantique, ajoute Pauline Becquey, directrice générale de Finance For Tomorrow. Ce partenariat traduit l’ambition que nous avons depuis 2018 avec le FC4S (Réseau des Places financières internationales autour des enjeux de durabilité) de rassembler les acteurs des places internationales et partager les bonnes pratiques pour faire de la finance durable la finance mainstream.»

Finance Montréal estime que le corridor est la première étape dans le développement d’une feuille de route commune qui permettra de faire de la finance durable un élément clé du développement et du rayonnement de l’industrie financière du Québec.

 


Sur le même sujet

Aviation: le Canada a été parmi les plus touchés au monde par les retards ce week-end

Mis à jour le 04/07/2022 | La Presse Canadienne

Air Canada s’est classée au premier rang pour les retards samedi et dimanche.

Démission du chef des opérations d'Easyjet après de nombreuses annulations de vols

04/07/2022 | AFP

La compagnie aérienne britannique à bas prix Easyjet a dû annuler de nombreux vols ces derniers mois.

OPINION Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée
Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché
Mis à jour le 04/07/2022 | Refinitiv
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Toronto clôture en hausse de plus de 150 points, Wall Street fermée

Mis à jour le 04/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. À Wall Street, les marchés étaient fermés en raison de la fête nationale des États-Unis.

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu

04/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Shopify et Quincaillerie Richelieu ? Voici quelques recommandations.

Les fondations doivent-elles planifier leur disparition?

Édition du 11 Mai 2022 | Maxime Bilodeau

PHILANTHROPIE. «Est-ce qu’on y gagnerait davantage collectivement si les fondations acceptaient de mourir?»