Bourse: les gagnants et les perdants du 30 janvier

Publié le 30/01/2024 à 16:34, mis à jour le 30/01/2024 à 18:23

Bourse: les gagnants et les perdants du 30 janvier

Publié le 30/01/2024 à 16:34, mis à jour le 30/01/2024 à 18:23

(Illustration: Camille Charbonneau)

Le principal indice boursier canadien a clôturé en légère hausse mardi, en partie grâce à la hausse des actions énergétiques, tandis que les marchés boursiers américains étaient mitigés.

Dans l’ensemble, les marchés ont connu assez peu de mouvement alors que les investisseurs anticipent une vague de données économiques et de résultats cette semaine, indique le co-chef de la stratégie des placements chez Gestion de placements Manuvie, Kevin Headland.

«En ce début de semaine, les marchés attendent vraiment avec impatience ces données économiques», affirme-t-il.

Les indicateurs à venir incluent les chiffres du produit intérieur brut (PIB) canadien qui seront publiés mercredi ainsi que la décision de la Réserve fédérale américaine sur les taux.

Les principaux titres technologiques américains publieront également leurs résultats cette semaine, tandis que les chiffres de l’emploi aux États-Unis seront publiés vendredi.

Après la clôture du marché mardi, Microsoft et Alphabet ont tous deux publié des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Apple, Amazon.com et Meta Platforms doivent les publier jeudi.

«Quand on pense à certains des plus grands noms de la technologie, une grande partie du marché se concentrera sur ces données», estime M. Headland.

L’attention sera également fortement concentrée sur tout signal provenant de la Fed après que les données économiques à la hausse en ont surpris plusieurs, selon lui.

Les marchés attendent toujours une première baisse des taux de la Fed début mai. M. Headland affirme qu’il s’y attend davantage en juin, mais qu’il y a beaucoup de données économiques à venir avant cette date.

La semaine dernière, la Banque du Canada a maintenu son taux directeur à 5%, mais a indiqué que les discussions se réorientent désormais sur la durée pendant laquelle le taux doit rester au niveau actuel.

À l’échelle mondiale, les marchés semblent également plus robustes que prévu, le Fonds monétaire international ayant révisé mardi à la hausse ses perspectives pour l’année. L’agence s’attend désormais à une croissance économique mondiale de 3,1% cette année, en hausse par rapport aux 2,9% qu’elle avait prévus en octobre.

 

 

 

Voici les gagnants et les perdants du 30 janvier 2024:

L’indice S&P/TSX du TSE Prix Changement en dollars canadien Changement en %
Gagnants
   
Arizona Sonoran Copper Company (ASCU) 1,60
0,17
11,888
EcoSynthetix (ECO) 4,77
0,50
11,71
Mandalay Resources (MND) 1,65
0,15
10,00
Perdants      
GoGold Resources (GGD)
1,32
-0,15
-10,204
Big Rock Brewery (BR)
1,43
-0,16
-10,063
Gatos Silver (GATO)
8,31
-0,86
-9,378

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 avril

Mis à jour le 12/04/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

12/04/2024 | Lesaffaires.com et Refinitiv

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

À la une

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

18:07 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.

Justin Trudeau sur l'Iran: «Nous soutenons le droit d'Israël de se défendre»

Il y a 57 minutes | La Presse Canadienne

Israël a fermé son espace aérien samedi en prévision des attaques iraniennes.

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.